Pèlerinage à La Mecque: 717 morts et 805 blessés, l'Iran accuse l'Arabie saoudite

24/09/15 à 10:43 - Mise à jour à 20:14

Source: Belga

La bousculade qui a eu lieu jeudi à Mina, près de La Mecque, a fait 717 morts et 805 blessés, selon un nouveau bilan de la Défense civile saoudienne. Ce n'est pas le premier incident du genre puisque 4000 personnes ont perdu la vie lors de ce pèlerinage en 40 ans.

Pèlerinage à La Mecque: 717 morts et 805 blessés, l'Iran accuse l'Arabie saoudite

© Reuters

L'Iran, qui compte au moins 43 citoyens parmi les victimes, n'a pas tardé à réagir, accusant l'Arabie saoudite de failles dans la sécurité autour du pèlerinage annuel de La Mecque et du rituel de la lapidation de Satan, qui a lieu à Mina.

Cette bousculade est le deuxième drame à frapper les pèlerins cette année après la chute d'une grue sur la Grande mosquée de La Mecque, et le premier mouvement de foule meurtrier dans le cadre du hajj depuis 2006. "Pour des raisons qu'on ignore", un chemin a été fermé près de l'endroit où les pèlerins effectuent le rituel de la lapidation symbolique de Satan, a affirmé le chef de l'organisation iranienne du hajj. "C'est cela qui a causé ce tragique incident", a ajouté Saïd Ohadi sur la télévision d'Etat iranienne.

M. Ohadi a indiqué qu'avec la fermeture du chemin, il ne restait plus que trois autres voies à emprunter pour rejoindre le lieu où les pèlerins accomplissent la lapidation symbolique, lançant des pierres sur trois murs appelés "Jamarat". "L"incident d'aujourd'hui est le résultat d'une mauvaise gestion et d'un manque de sérieux concernant la sécurité des pèlerins. Il n'y a pas d'autre explication. Les responsables saoudiens doivent être tenus responsables". Le vice-ministre des Affaires étrangères iranien Amir Abdollahian a indiqué que le représentant de l'Arabie saoudite en Iran allait être convoqué au ministère des Affaires étrangères à Téhéran pour s'expliquer sur l'accident.

Un ministre saoudien attribue la bousculade à un manque de discipline des pèlerins

Le ministre saoudien de la Santé a attribué la bousculade qui a fait jeudi plus de 700 morts à Mina, près de La Mecque, au manque de discipline des pèlerins qui ont tendance, selon lui, à ignorer les instructions des responsables du hajj.

"Si les pèlerins avaient suivi les instructions, on aurait pu éviter ce genre d'accident", a déclaré Khaled al-Faleh à la télévision publique El-Ekhbariya après s'être rendu sur les lieux du drame, le pire à endeuiller le pèlerinage annuel musulman depuis 25 ans. "De nombreux pèlerins se mettent en mouvement sans respecter les horaires" fixés par les responsables de la gestion des rites, a-t-il dit. "C'est la raison principale de ce genre d'accident", a affirmé le responsable saoudien, en annonçant la mobilisation de ses services pour secourir et soigner les blessés. Le ministre a promis une enquête "rapide et transparente". Selon le dernier bilan fourni par la défense civile saoudienne, 717 personnes ont péri et 805 ont été blessées dans la bousculade. Un choc entre une marée humaine quittant l'une des stèles et une foule venant en sens inverse a provoqué le drame près du site de la lapidation symbolique de Satan. L'Iran, qui a déploré la mort de 43 de ses citoyens dans la bousculade, a attribué la tragédie à des failles dans le dispositif de sécurité saoudien. "Pour des raisons qu'on ignore", un chemin a été fermé près de l'endroit où les pèlerins effectuent le rituel de la lapidation symbolique de Satan, a affirmé le chef de l'organisation iranienne du hajj. "C'est cela qui a causé ce tragique incident", a déclaré Saïd Ohadi à la télévision d'Etat iranienne.

Pas le premier incident: 4.000 morts en 40 ans

La bousculade survenue jeudi à Mina, à l'est de La Mecque, n'est pas le premier drame qui endeuille la période du pèlerinage annuel dans la ville sainte de l'Islam. Au cours des 40 dernières années ce sont ainsi plus de 4.000 personnes qui ont perdu la vie dans des catastrophes à La Mecque et Mina durant la période du pèlerinage.

- Décembre 1975: un gigantesque incendie dans un campement de pèlerins près de La Mecque fait 200 morts. Le feu s'est déclaré à la suite de l'explosion d'une bouteille de gaz et s'est rapidement propagé dans les tentes.

- 20 novembre 1979: plusieurs centaines d'hommes armés hostiles au régime saoudien se barricadent pendant deux semaines dans la Grande Mosquée de La Mecque et prennent des dizaines de pèlerins en otages. L'assaut est donné le 4 décembre, avec les conseils de trois militaires français du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) envoyés par Paris à la demande de Ryad. Bilan officiel: 153 tués, 560 blessés.

- 31 juillet 1987: les forces de l'ordre saoudiennes répriment une manifestation interdite de pèlerins iraniens (402 morts, dont 275 Iraniens, selon un bilan officiel saoudien). Les relations diplomatiques irano-saoudiennes sont rompues le 24 avril 1988. Les Iraniens seront absents du pèlerinage jusqu'en 1991 et effectuent depuis sans incident leur manifestation traditionnelle.

- 10 juillet 1989: un double attentat aux abords immédiats de la Grande Mosquée de La Mecque fait un mort et 16 blessés. Seize chiites koweïtiens accusés d'être les auteurs de l'attentat sont exécutés le 21 septembre.

- 15 juillet 1989: cinq Pakistanais sont tués et 34 autres blessés à la suite d'un incendie dans un campement de toile près de La Mecque.

- 2 juillet 1990: une gigantesque bousculade se produit dans un tunnel de Mina, vraisemblablement à la suite d'une panne du système de ventilation. 1.426 pèlerins, asiatiques pour la plupart, meurent asphyxiés.

- 24 mai 1994: 270 pèlerins meurent dans une bousculade pendant le rituel de la lapidation de Satan à Mina, en raison d'un "afflux record" de pèlerins selon les autorités.

- 7 mai 1995: trois personnes sont tuées et 99 autres blessées dans un incendie qui s'est déclaré dans un campement de pèlerins près de Mina.

- 15 avril 1997: un incendie provoqué par un réchaud à gaz ravage des campements de toile de pèlerins dans la vallée de Mina, faisant 343 morts et plus de 1.500 blessés.

- 9 avril 1998: plus de 118 pèlerins sont tués et plus de 180 blessés dans une bousculade à Mina lors du rite de la lapidation des stèles.

- 5 mars 2001: 35 pèlerins, 23 femmes et 12 hommes, sont tués et plusieurs autres légèrement blessés lors du rite de la lapidation.

- 11 février 2003: 14 fidèles, dont six femmes, périssent au premier jour de la lapidation des stèles à Mina.

- 1er février 2004: 251 personnes sont tuées dans une bousculade à Mina, au premier jour de la lapidation des stèles.

- 23 janvier 2005: 29 pèlerins sont tués dans les pluies diluviennes sans précédent depuis 20 ans qui frappent la région de Médine (ouest). La veille, trois pèlerins sont morts lors de bousculades pendant la "lapidation de Satan" à Mina.

- 5 janvier 2006: 76 personnes périssent dans l'effondrement d'un hôtel dans la ville de La Mecque.

- 12 janvier 2006: 364 personnes sont tuées lors du rituel de la lapidation de Satan à Mina.

- 11 septembre 2015: 109 personnes sont tuées et plus de 400 blessées à la suite de l'effondrement d'une grue sur la Grande mosquée de La Mecque.

La lapidation de Satan

Au premier jour de la fête de l'Adha, les pèlerins, près de deux millions de personnes selon des statistiques publiées mercredi soir, ont commencé jeudi le rituel de lapidation de Satan, dans la vallée de Mina, dans l'ouest de l'Arabie saoudite. Ce rituel consiste à jeter sept pierres le premier jour de l'Aïd al-Adha sur une grande stèle représentant Satan, et 21 pierres le lendemain ou le surlendemain sur les trois stèles (grande, moyenne, petite).

Avant le début du hajj à la Mecque, une grue s'est effondrée à la Grande Mosquée le 11 septembre tuant plus de 100 personnes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires