Palestine: le président Abbas fait sa demande à l'ONU

23/09/11 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Source: Le Vif

Le président palestinien remet ce vendredi la demande d'adhésion à l'ONU d'un Etat de Palestine au secrétaire général Ban Ki-moon.

Palestine: le président Abbas fait sa demande à l'ONU

© Reuters

Le président palestinien Mahmoud Abbas remet ce vendredi la demande d'adhésion à l'ONU d'un Etat de Palestine au secrétaire général Ban Ki-moon avant de s'adresser à l'Assemblée générale, malgré d'intenses pressions depuis des mois pour l'en dissuader.
Il présente la demande d'adhésion à part entière comme Etat membre à Ban Ki-moon, qui la transmettra ensuite pour examen au Conseil de sécurité, comme le prévoit la procédure de l'ONU. Il remettra la demande à 11H35 (15H35 GMT), avant son discours prévu environ une heure plus tard, a indiqué l'ambassadeur palestinien aux Nations unies Riyad Mansour.

Le négociateur palestinien Saëb Erakat a confirmé jeudi qu'il déposerait la demande "malgré toutes les pressions", en particulier américaines. Le président américain Barack Obama a récusé ce mercredi à la tribune de l'ONU comme un "raccourci" illusoire la demande palestinienne à laquelle les Etats-Unis comptent opposer leur veto au Conseil de sécurité si nécessaire. "Puis le président Abbas rentrera pour étudier les options des Palestiniens lors d'une réunion avec la direction palestinienne, notamment l'initiative présentée par le président Nicolas Sarkozy".

Probable veto américain
Le président français a appelé mercredi l'Assemblée générale à accorder à la Palestine le "statut intermédiaire d'Etat observateur" à l'ONU, parallèlement à des négociations israélo-palestiniennes pour parvenir à un accord de paix "définitif" d'ici un an. Les Palestiniens comptent obtenir "plus que les neuf voix" sur 15 nécessaires au Conseil de sécurité pour valider une demande d'adhésion, a affirmé jeudi le conseiller diplomatique de M. Abbas, Majdi al-Khaldi, ce qui forcerait les Etats-Unis à recourir au veto.
Le vote au Conseil ne devrait pas intervenir avant plusieurs semaines, mais les Palestiniens se sont dits prêts à attendre qu'il statue avant d'étudier des alternatives.

"Le président Abbas veut que personne ne nous soupçonne de manquer de sérieux si nous nous adressons aux deux instances en même temps. Il donnera donc du temps au Conseil de sécurité pour examiner notre demande d'admission à part entière, avant d'aller à l'Assemblée générale", a déclaré mercredi le négociateur palestinien Nabil Chaath.

"Si à un certain moment, qui n'a pas été décidé, nous considérons qu'il y a eu un délai injustifié, nous irons à l'Assemblée générale (...) S'il n'y a pas de décision ou un veto, nous irons à l'Assemblée générale", a-t-il précisé.

LeVif.be avec L'express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires