Pakistan: les organisations islamiques réagissent avec efficacité

11/08/10 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Le Vif

Face aux inondations qui ont plongé le Pakistan dans une crise humanitaire sans précédent, les organisations caritatives islamiques ont réagi avec efficacité. Washington les soupçonne de vouloir propager l'extrémisme.

Pakistan: les organisations islamiques réagissent avec efficacité

© Reuters

L'une de ces organisations, la Jamaat-ud-Dawa (JuD) officiellement interdite au Pakistan, suite à sa participation supposée dans les attentats de Mumbai en 2008, est particulièrement présente auprès des quelque 15 millions de Pakistanais sinistrés. Elle figure également sur une liste des organisations terroristes des Nations Unies.

Les organisations très bien accueillies par les victimes

La mobilisation de ces organisations est très bien accueillie chez les victimes des inondations, d'autant que beaucoup dénoncent le manque d'efficacité du gouvernement pakistanais depuis le début de la crise. La JuD a installé un camp d'aide dans la région dévastée et a déjà distribué un grand nombre de nourriture et de vêtements aux habitants. Elle aurait aidé jusqu'à présent près de 250.000 personnes. Les membres volontaires de la JuD s'insurgent des soupçons qui pèsent sur l'association et rappellent que si "le gouvernement faisait correctement son travail, ils n'auraient pas besoin d'être là".

Ce phénomène inquiète les Etats-Unis et les pays occidentaux qui craignent que cela soit surtout un bon moyen de propagande en faveur de l'extrémisme. L'attitude ambivalente du Pakistan envers les organisations terroristes, et notamment les talibans en Afghanistan, n'arrange rien. La semaine dernière, le Premier ministre britannique David Cameron a d'ailleurs accusé le pays de promouvoir l' "exportation de la terreur".

L'envoyé spécial des Nations unies au Pakistan, Jean-Maurice Ripert a estimé que l'ONU devait aider plus efficacement le gouvernement pakistanais à faire face aux inondations. Cela permettrait de prévenir le renforcement de l'influence des organisations islamiques qui voudraient tirer parti de la catastrophe pour diffuser leurs idées extrémistes.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires