Pakistan : le Premier ministre condamné par la Cour suprême

26/04/12 à 11:29 - Mise à jour à 11:29

Source: Le Vif

La Cour suprême du Pakistan a jugé le Premier ministre Yousuf Raza Gilani coupable d'outrage à la justice. Celui-ci a refusé de demander à la Suisse la réouverture d'une procédure judiciaire visant le président pour blanchiment de fonds publics détournés. Il n'a pas été condamné à purger une peine de prison, mais l'opposition réclame sa démission.

Pakistan : le Premier ministre condamné par la Cour suprême

© Reuters Pictures

Le Premier ministre pakistanais Yousuf Raza Gilani a été déclaré coupable d'outrage à la justice pour avoir refusé pendant plus de deux ans de demander à la Suisse de rouvrir une procédure judiciaire visant le président Asif Ali Zardari pour blanchiment de fonds publics détournés. Le Premier ministre encourait six mois de prison, mais la Cour Suprême du pays l'a seulement condamné à être détenu le temps de l'audience. Le chef du gouvernement est sorti libre de l'audience.

En 2003, le président Asif Ali Zardari et sa femme Benazir Bhutto, ex-Première ministre ont été reconnus coupables de blanchiment de fonds publics détournés dans les années 1990, par un tribunal suisse en première instance. Ils avaient fait appel de leur condamnation. La Cour suprême a annulé en 2009 un décret amnistiant le chef de l'État et des milliers d'autres personnes soupçonnées de corruption et ordonné immédiatement au gouvernement pakistanais de réclamer à Genève la réouverture de son enquête. En 2010, le procureur de Genèvre a finalement reconnu l'immunité présidentielle.

Le 13 février dernier, la Cour suprême a inculpé le Premier ministre Yousuf Raza Gilani pour outrage à la Cour pour avoir refusé pendant plus de deux ans de demander à la Suisse de rouvrir une procédure judiciaire visant le président pour blanchiment de fonds publics détournés. Le gouvernement a toujours invoqué l'immunité judiciaire dont jouit le président en exercice.

L'opposition réclame la condamnation du Premier ministre

Le principal leader de l'opposition pakistanaise Nawaz Sharif a appelé aujourd'hui à la démission "immédiate" du Premier ministre Yousuf Raza Gilani, juste après que ce dernier a été reconnu coupable d'outrage à la justice. "Le Premier ministre devrait démissionner immédiatement (...) sans causer d'autre crise", a déclaré M. Sharif, lui-même ancien Premier ministre, à la télévision privée Geo, en réclamant également à nouveau l'organisation d'élections anticipées, comme il le fait depuis plusieurs mois.

"Le jugement de la Cour est fondé sur la vérité et la réalité. La Cour ne l'a peut-être pas puni de gaieté de coeur, mais le Premier ministre ne peut s'en prendre qu'à lui-même" car il a "lui-même provoqué cela", a ajouté M. Sharif.

Le Vif.be avec Belga

Nos partenaires