Pakistan: l'ancien président Musharraf jugé pour trahison

17/11/13 à 16:15 - Mise à jour à 16:15

Source: Le Vif

Le Pakistan va juger l'ancien président Pervez Musharraf pour trahison pour avoir imposé l'état d'urgence en 2007, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur, Chaudhry Nisar Ali Khan.

Pakistan: l'ancien président Musharraf jugé pour trahison

© REUTERS

"Suivant le jugement de la Cour suprême et le rapport d'un comité d'enquête, il a été décidé d'engager contre le général Pervez Musharraf les procédures (pour trahison) liées à l'article 6 de la Constitution", a déclaré M. Khan lors d'une conférence de presse retransmise en direct à la télévision.

"C'est la première fois dans l'histoire du Pakistan" qu'un ancien chef des armées sera jugé pour trahison, a souligné M. Khan, ajoutant que "cette décision a été prise dans l'intérêt national".

Au Pakistan, le crime de trahison est passible de la peine de mort ou de la prison à vie.

Le ministre de l'Intérieur a ajouté que le chef de la Cour suprême recevrait lundi une lettre du gouvernement lui demandant de mettre en place un tribunal mené par trois juges pour entamer cette procédure, et que le gouvernement nommerait dans la même journée un procureur spécial.

Pervez Musharraf, 70 ans, avait dirigé le Pakistan de 1999, lorsqu'il avait pris le pouvoir par un coup d'Etat, à sa destitution en août 2008, suivie de son départ du pays.

Il avait mis fin à son exil en mars dernier, mais avait été rapidement rattrapé par la justice qui l'a assigné à résidence dans sa luxueuse villa de la capitale pour différentes affaires, dont le meurtre de son ancienne rivale Benazir Bhutto.

Il était devenu la semaine dernière un "homme libre" en obtenant la libération conditionnelle dans la dernière affaire pour laquelle il était encore assigné à résidence : l'assaut sanglant qu'il avait ordonné contre des islamistes retranchés dans la mosquée Rouge d'Islamabad en 2007.

En savoir plus sur:

Nos partenaires