Pakistan : émotion autour d'une jeune militante attaquée par les talibans

10/10/12 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Le Vif

Une jeune pakistanaise de 14 ans connue pour avoir dénoncé les violences commises par les talibans, qui incendiaient les écoles pour filles, a été victime d'une tentative d'assassinat mardi. Elle est dans un état critique.

Pakistan : émotion autour d'une jeune militante attaquée par les talibans

© Image Globe

Une jeune pakistanaise de 14 ans a été victime d'une tentative d'assassinat par les rebelles islamistes mardi, à la sortie de son école. La jeune fille, qui vit dans le le bastion des talibans dans le nord-ouest du pays est connue pour son combat pour le droit à l'éducation pour les des filles.

Malala Yousufzai s'était fait connaître au niveau international en 2009, à l'âge de 11 ans, en dénonçant sur un blog en ourdou de la BBC les violences commises par les talibans, qui incendiaient les écoles pour filles et assassinaient leurs opposants dans sa vallée de Swat. Elle avait reçu l'an dernier le premier prix national pour la paix créé par le gouvernement pakistanais et avait fait partie des nominés au prix international des enfants pour la paix de la fondation néerlandaise Kids Rights.

Blessée au crâne et à l'épaule après les tirs de mardi, Malala Yousufzai a survécu miraculeusement car la balle reçue "n'a pas atteint le cerveau". Son état a été déclaré critique par les médecins de l'hôpital de Peshawar. Elle pourrait être transportée à l'étranger pour des soins. "Les trois à quatre jours prochains jours seront déterminants pour sa survie" a déclaré ue médecin, alors qu'un Boeing 737 de la compagnie pakistanaise PIA attend à l'aéroport de Peshawar, probablement à destination de Dubaï.

"Un acte barbare"

Les combattants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), allié à Al-Qaïda, ont justifié mercredi cette attaque par "son rôle de pionnière dans la défense de la laïcité et de la soi-disant modération des Lumières", selon leur porte-parole Ihsanullah Ihsan. "Le TTP ne croit pas aux attaques envers les femmes, mais quiconque dirige une campagne contre l'islam et la charia -loi islamique- doit être tué", a-t-il ajouté. Il a également précisé que le jeune âge de Malala Yousufzai n'était pas un motif de clémence, il avait auparavant prévenu la victime afin "qu'elle arrête de soutenir les ONG occidentales et qu'elle prenne le chemin de l'islam".

Cet assaut a été condamné avec fermeté par les organisations de défense des droits de l'Homme, les Etats-Unis -qui l'a qualifiée de "barbare"-, les autorités et la presse pakistanaises.

Amnesty International a fait état des meurtres de deux autres militantes oeuvrant pour l'éducation des femmes, Farida Afridi et Zarteef Afridi, au cours de la dernière année dans le nord-ouest du Pakistan.

Au Pakistan, le quotidien anglophone pakistanais The News regrette: "Malala Yousufzai est dans un état critique comme le Pakistan. Nous sommes affligés par le cancer de l'extrémisme et si rien n'est fait pour retirer la tumeur, nous allons glisser encore davantage vers la bestialité...".

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires