Ouragan Matthew: Obama déclenche un plan d'urgence fédéral

07/10/16 à 06:21 - Mise à jour à 06:21

Source: Belga

Le président américain Barack Obama a déclenché un plan d'aide fédéral pour la Caroline du Sud, qui va être frappée par le dévastateur ouragan Matthew, qui a déjà fait des centaines de morts dans les Caraïbes. Ce plan avait déjà été activé pour la Floride et l'a ensuite été pour la Géorgie.

Ouragan Matthew: Obama déclenche un plan d'urgence fédéral

© AFP

En décrétant ainsi l'état d'urgence fédéral, le président permet de débloquer immédiatement les moyens fédéraux d'assistance et aux agences de sécurité intérieure (DHS) et de gestion des situations d'urgence (Fema) de coordonner les secours, selon un communiqué de la Maison Blanche. Environ 26 millions de personnes résident dans des zones à risque pour les ouragans ou les tempêtes tropicales.

Le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a intimé à deux millions de résidents d'évacuer en vue de l'ouragan Matthew qui balaiera l'Etat la nuit de jeudi à vendredi. Il a en outre mis en garde contre des coupures de courant qui pourraient durer des jours. Plus de 3.000 troupes de la garde nationale sont prévues pour contribuer à l'évacuation. Un couvre-feu a aussi été imposé pour la soirée et la nuit à Daytona Beach dans le comté de Volusia .

Des coupures de courant dans le sud de l'Etat ont déjà été rapportées par CNN, qui évoque aussi le plantage du site internet du National Hurricane Center.

Les médias américains rapportent en outre l'arrivée d'un autre Ouragan, Nicole, qui est passé à la catégorie 2 et pourrait interférer avec l'ouragan Matthew.

Ce dernier a déjà fait des centaines de morts dans les Caraïbes. Le bilan en Haïti est passé à 339 selon un décompte de l'agence de presse Reuters qui se base sur les décès dénombrés par la protection civile au niveau local. Ces personnes ont été tuées par des chutes d'arbre, des débris volant et les rivières en crue.

La dévastation en Haïti a incité les autorités à repousser un scrutin qui était prévu dimanche.

En savoir plus sur:

Nos partenaires