Ouattara demandera à la CPI d'enquêter en Côte d'Ivoire

13/04/11 à 19:24 - Mise à jour à 19:24

Source: Le Vif

Le président ivoirien va demander des investigations sur les massacrse et les exportations de cacao vont reprendre "immédiatement".

Ouattara demandera à la CPI d'enquêter en Côte d'Ivoire

© Reuters

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a pris les rênes d'un pays à la dérive avec la mission immense de réconcilier une nation divisée et de rétablir la paix et la sécurité, au lendemain de l'arrestation de son rival Laurent Gbagbo.

Un à deux mois pour "pacifier le pays"

Le président ivoirien Alassane Ouattara a indiqué qu'il se donnait "un à deux mois" pour obtenir la "pacification totale" de la Côte d'Ivoire, après avoir "débarrassé" le pays "des miliciens et mercenaires" encore présents.

"La priorité doit être de débarrasser Abidjan et le reste du pays des miliciens et mercenaires. Je leur demande de déposer les armes de manière immédiate, et je leur donnerai un délai imprescriptible pour le faire", a déclaré M. Ouattara lors d'une conférence de presse au Golf hôtel d'Abidjan.

"J'ai demandé qu'un accent particulier soit mis sur la détection des armes à Abidjan et dans les villages à l'intérieur, partout en Côte d'Ivoire, et que ces armes soient ramenées et brûlées", a-t-il ajouté, indiquant que ces opérations se feraient "en liaison avec les +Forces impartiales+" (mission onusienne Onuci et force française Licorne).

"Une fois que nous aurons réussi ces opérations pour lesquelles je me donne un à deux mois, vous verrez que la pacification sera totale", a-t-il assuré.

La Cour pénale internationale saisie

Le chef de l'Etat a annoncé ce mercredi au cours d'une conférence de presse qu'il allait demander à la Cour pénale internationale (CPI) "d'engager des investigations" sur les massacres survenus dans l'Ouest du pays. "Je ferai tout pour que ces condamnations soient un exemple, non seulement pour les Ivoiriens, mais aussi pour l'Afrique et le monde entier", a promis le chef de l'Etat ivoirien, soulignant qu'il souhaitait que ces investigations débutent "le plus rapidement possible".

Ouattara bientôt à la résidence présidentielle

Le président ivoirien a indiqué ce mercredi qu'il s'installerait "dans les tous prochains jours" au palais présidentiel. Le quartier du Plateau (centre) où se trouve le palais présidentiel avait été le théâtre de violents combats entre forces fidèles à Laurent Gbagbo et combattants d'Alassane Ouattara. Depuis la présidentielle du 28 novembre 2010, lui et son équipe étaient retranchés dans l'hôtel du Golf, soumis à partir de la mi-décembre à un blocus des forces pro-Gbagbo, levé la semaine dernière.

Vers la reprise des exportations de cacao

L'exportation de cacao, dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial, qui avait cessé en raison des sanctions internationales visant l'ex-président Laurent Gbagbo, va reprendre "immédiatement", a annoncé Alassane Ouattara. "J'ai signé une ordonnance hier (mardi), le port (d'Abidjan) est sous contrôle. J'ai nommé un directeur intérimaire du port donc tout est en marche pour que le cacao puisse être évacué", a expliqué le président.

Durant les quatre mois de crise post-électorale, quelque 400.000 tonnes de fèves brunes se sont accumulées dans les ports ivoiriens d'Abidjan et de San Pedro (sud-ouest). Alassane Ouattara avait appelé en janvier à un embargo sur les exportations de cacao, afin de priver son rival Laurent Gbagbo, accroché au pouvoir, de cette manne financière. Cet appel, très suivi par les négociants, avait privé le marché du cacao ivoirien alors que le pays, premier producteur de la planète, représente 35% de l'offre mondiale.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires