"On vit un temps très pauvre en imagination alors qu'on en a plus que jamais besoin"

19/12/17 à 09:00 - Mise à jour à 09:00
Du Le Vif/L'Express du 15/12/17

L'inventeur du concept des villes en transition ne veut pas se focaliser sur la possibilité que le monde s'effondre avec la fin du règne du pétrole. Même si elle est réelle. A ses yeux, l'imagination nous sauvera, quoi qu'il arrive à la planète. C'est grâce à elle que les humains inventeront leur futur.

Douze ans après le lancement du mouvement international des villes en transition, des projets ont vu le jour dans une cinquantaine de pays. Cette transition, qui vise à recréer des petites économies locales, aptes à répondre aux défis environnementaux actuels, serait-elle nécessaire si la fin de la production de pétrole n'était pas annoncée ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires