"On oublie trop l'histoire derrière l'enfant noyé "

04/09/15 à 14:07 - Mise à jour à 14:29

Source: Knack

La crise d'accueil en Belgique, et ailleurs en Europe, nous rappelle douloureusement que le conflit syrien nous concerne tous. "Nous sommes choqués par la photo d'un petit enfant noyé, mais nous oublions l'histoire qui est derrière" déclare l'arabiste Chams Eddine Zaougui. "La misère en Syrie s'aggrave tous les jours".

Ces derniers jours, de nombreux demandeurs d'asile viennent de Syrie. Ce sont des personnes qui fuient un conflit funeste qui s'enlise depuis plus de quatre ans. Un conflit de plus en plus sanglant et désastreux, mais dont paradoxalement on parle de moins en moins. La semaine dernière, une attaque aérienne du régime d'Assad sur un marché à Douma, une banlieue de Damas aux mains des rebelles, n'a suscité pratiquement aucun émoi. Elle a pourtant coûté la vie à 100 personnes, principalement des civils.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires