On ne plaisante pas avec les cheveux de Kim Jong-un

16/04/14 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Le Vif

Un coiffeur londonien a utilisé le portrait de Kim Jong-un pour une affiche publicitaire. L'ambassade nord-coréenne a envoyé deux hommes pour retirer la publicité.

On ne plaisante pas avec les cheveux de Kim Jong-un

© Capture d'écran bbc.com

L'affiche présente le portrait de Kim Jong-un avec la phrase "Coiffure des mauvais jours ?" placée juste en dessous. Le coiffeur voulait attirer l'attention sur sa promotion en plaisantant avec la coupe de cheveux du dictateur nord-coréen. Ce que le coiffeur ne savait pas, c'est que les bureaux de l'ambassade de Corée du Nord n'étaient pas loin.

Deux jours après que l'affiche a été placée, deux Asiatiques sont venus prendre des photos de la vitrine et ont pénétré dans le salon de coiffure. Ils ont alors exigé le retrait de la publicité sur un ton menaçant. Tout droit venus de l'ambassade nord-coréenne, ils jugeaient l'affiche "irrespectueuse" envers leur leader.

"Je leur ai dit que nous étions en Angleterre et non pas en Corée du Nord, et qu'ils n'avaient qu'à aller chercher leurs avocats", explique le patron du salon de coiffure. Celui-ci a tout de même retiré son affiche pour faire partir les deux individus. "Des clients m'ont dit de la remettre parce que nous vivons en démocratie", a ajouté le coiffeur.

Peu rassuré par le ton menaçant des deux hommes, le commerçant a ensuite appelé la police. En riant, les policiers londoniens lui ont dit que les Nord-Coréens étaient déjà venus au poste, mais qu'aucune plainte n'avait été enregistrée. Après avoir interrogé les deux parties, les officiers n'ont constaté aucune infraction.

Une récente rumeur avait annoncé que le leader nord-coréen obligeait ses citoyens à porter la même coupe que lui. Le coiffeur a voulu reprendre l'histoire pour sa publicité. "Des clients fidèles ont trouvé ça très marrant et sont venus nous féliciter", a-t-il expliqué à la BBC. Il a précisé qu'aucune autre affiche sur la coupe de Poutine ou qui que ce soit d'autre n'était prévue, "de toute façon personne ne nous a demandé la coupe de Kim Jong-un".

Nos partenaires