Octave Nitkowski, l'ado qui fait trembler le FN

13/12/13 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Le Vif

Le parti de Marine Le Pen a obtenu l'interdiction du livre de ce blogueur passionné de politique au nom du respect de la vie privée. Qui est cet étudiant qui s'est fait connaître pour sa couverture de la campagne présidentielle et législative à Hénin-Beaumont?

Octave Nitkowski, l'ado qui fait trembler le FN

© DR

"S'ils m'attaquent pour atteinte à la vie privée, on en parlera encore plus*..." A 17 ans, Octave Nitkowski connaît déjà bien les rouages des médias. A peine son livre sorti, Le Front National des villes et le Front National des Champs, deux membres du parti dont il révèle l'homosexualité l'ont trainé devant les tribunaux. Et, fait rarissime, ont obtenu gain de cause. DSK, dont la liaison avait été exposée de manière très crue dans Belle et Bête de Marcella Iacub , n'avait pas réussi à obtenir l'interdiction du livre.

Mais l'adolescent se défend d'avoir simplement voulu faire parler de son ouvrage: révéler ces détails de la vie privée permettait d'éclairer la gêne de Marine Le Pen lors du débat sur le mariage pour tous. C'est d'ailleurs parce que ces révélations font sens politiquement, selon lui, qu'il compte faire appel de cette décision.

Des interviews entre deux révisions du bac français Les médias et la politique, Octave est tombé dedans à l'âge où ses camarades de classe lisaient Harry Potter. A 10 ans, il demande à ses parents de l'abonner au Canard Enchaîné. Puis, la même année, d'observer le dépouillement des bulletins de vote pour la présidentielle de 2007, confie son père à Libération. Lorsqu'il visite Paris à 11 ans, ce natif d'Hénin-Beaumont assiste à une séance des questions au gouvernement. Dès lors, ouvrir un blog politique à 15 ans, plutôt qu'un compte Facebook - il n'y voit aucun intérêt - est tout ce qu'il y a de plus logique.

Son premier billet, il l'écrit après la chute du maire socialiste d'Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, accusé de corruption. Mais ce sont ses posts sur le Front National qui le font connaître, pendant la campagne présidentielle d'abord, puis lors des législatives et de l'affrontement Le Pen-Mélenchon. Il fait ses interviews à la sortie du lycée, est invité à livrer son analyse pendant les débats et se paye même le luxe de sortir le scoop sur les faux tracts du FN. Son blog est rapidement hébergé par Libération.

Il veut devenir diplomate

Rien ne le prédisposait à devenir ce que la presse appelle "un blogueur influent". Au moment des législatives, il est en première dans un lycée classé en ZEP à Hénin-Beaumont. Sa culture politique, il se la forge seul: ses parents ne n'y intéressent pas. Sa mère est orthophoniste; son père, fils de mineur immigré polonais, est traiteur. Octave écrit son livre l'été dernier, avant d'intégrer un double cursus, histoire à la Sorbonne et première année à Sciences Po.

Il jouit désormais d'un statut d'expert de la vie politique à Hénin-Beaumont, un laboratoire pour le Front National. A tel point que son éditeur, Jacob-Duvernet, a décidé de le faire poser devant un terril - couleur locale oblige - sur la couverture de son livre. Le jeune homme est une "gueule", rasé à blanc à cause d'une maladie auto-immune qui lui a fait perdre ses cheveux par plaques entières, yeux noirs perçants et peau laiteuse.

Plus tard, il veut devenir diplomate. En attendant, il multiplie les allers-retours entre Paris et Hénin-Beaumont. "J'ai besoin de revenir une fois par semaine. Sinon, c'est trop dur", confie-t-il à 20 minutes. D'autant que les municipales approchent à grands pas. Difficile dans ce contexte d'apporter du crédit à la première phrase de son livre, une reprise de la célèbre citation de Rimbaud: "On n'est pas sérieux quand on a 17 ans".

Caroline Politi

* Citation extraite d'une interview donnée à 20 minutes.

Nos partenaires