Occident et Russie doivent éviter d'être séparés par d'"autres murs"

06/12/14 à 16:17 - Mise à jour à 16:17

Source: Belga

L'Occident et la Russie doivent éviter d'être séparés par de nouveaux murs, a lancé samedi le président français François Hollande à son homologue russe Vladimir Poutine, vingt-cinq ans après la chute du mur du Berlin, symbole de la division de l'Europe.

Occident et Russie doivent éviter d'être séparés par d'"autres murs"

© REUTERS

"Je pense que nous devons éviter qu'il y ait d'autres murs qui viennent (nous) séparer. A un moment, il faut être aussi capable de dépasser les obstacles et trouver les solutions", a lancé le chef d'Etat, premier dirigeant occidental à se rendre à Moscou depuis le début de la crise ukrainienne.

Le président russe a salué "une vraie visite de travail, (et) va donner aussi des résultats et des avancées", estimant que leurs discussions auront "des résultats positifs".

M. Hollande a affirmé que son entrevue avec M. Poutine, à laquelle le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le conseiller diplomatique de M. Hollande, Jacques Audibert, participent, devrait prolonger la discussion que les deux dirigeants ont eue lors de leur dernière rencontre au G20 à Brisbane (Australie). "Il y a des périodes, où il faut saisir des occasions", a insisté M. Hollande, qui a retrouvé M. Poutine à l'aéroport moscovite de Vnoukovo, après une visite de 48 heures au Kazakhstan.

Nos partenaires