Obama : la communauté internationale doit mieux faire contre la pauvreté

23/09/10 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Vif

La communauté internationale doit mieux faire pour atteindre les objectifs de lutte contre la pauvreté en 2015, a affirmé le président Barack Obama aux Nations unies, en dévoilant la nouvelle stratégie des Etats-Unis pour l'aide au développement.

Obama : la communauté internationale doit mieux faire contre la pauvreté

© Reuters

"Enterrons le vieux mythe selon lequel l'aide au développement ne serait qu'une opération de charité qui ne sert pas nos intérêts. Et rejetons le cynisme selon lequel certains pays sont condamnés à une pauvreté perpétuelle", a lancé le président américain lors du sommet sur les objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

"Depuis un demi-siècle, nous avons vu davantage de progrès en développement humain que jamais auparavant dans l'histoire. Une maladie qui avait ravagé des générations, la variole, a été éradiquée", a-t-il souligné.

"Les soins de santé ont atteint les coins les plus reculés du monde et sauvé des millions de vies. De l'Amérique latine à l'Afrique en passant par l'Asie, des pays en voie de développement se sont transformés en leaders de l'économie mondiale", a fait valoir le dirigeant américain, en vantant les progrès déjà réalisés pour atteindre les objectifs du millénaire à l'horizon 2015.

Mais il a aussi estimé que "si la communauté internationale continue à faire la même chose de la même façon, nous n'atteindrons pas ces objectifs. C'est la vérité. Avec dix ans déjà écoulés et seulement cinq avant l'expiration du délai, nous devons faire mieux", a-t-il affirmé.

Ces déclarations interviennent alors que le président Obama a signé mercredi la première "Directive sur la politique présidentielle pour le développement mondial", qui met l'aide aux pays pauvres au coeur de la politique extérieure et de sécurité des Etats-Unis.

Elle "stipule que le développement est crucial pour la sécurité nationale des Etats-Unis et constitue un impératif moral, stratégique et économique". Le développement doit être "un pilier central de notre politique nationale de sécurité, à l'égal de la diplomatie et de la défense".

La nouvelle stratégie se propose de "promouvoir la prochaine génération d'économies émergentes" en se concentrant sur la croissance économique et la démocratisation de la vie politique.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires