Obama et Hollande rendent hommage aux soldats américains du Débarquement

06/06/14 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Le Vif

Barack Obama et François Hollande ont salué avec émotion vendredi la mémoire des soldats américains tombés lors du Débarquement de juin 1944 en Normandie, lors d'une cérémonie au cimetière de Colleville-sur-Mer, où reposent près de 10.000 G.I.s.

Obama et Hollande rendent hommage aux soldats américains du Débarquement

© Reuters

"Quand le monde vous rend cynique, arrêtez-vous une seconde et pensez à ces hommes", a déclaré, ému, le président américain dans le cimetière qui surplombe la mer et où s'alignent les croix blanches à perte de vue.

"Gentlemen. Je veux que vous sachiez que votre héritage est entre de bonnes mains", a lancé M. Obama aux vétérans présents à la cérémonie, qu'il a encouragés à se lever sous les applaudissements.

"Omaha Beach. La Normandie. C'était la tête de pont de la démocratie", a déclaré le président américain, estimant que la victoire des Alliés dans la Seconde guerre mondiale avait "façonné la sécurité et le bien-être" pour l'avenir.

"Nous avons travaillé pour transformer de vieux adversaires en nouveaux alliés. Nous avons bâti une nouvelle prospérité. De l'Ouest à l'Est de l'Europe. De l'Amérique du Sud à l'Asie du sud-est: 70 ans de mouvements démocratiques se sont propagés", a-t-il dit.

Auparavant, le président français François Hollande avait lui aussi rendu hommage aux soldats américains: "La France n'oubliera jamais ce qu'elle doit à ces soldats et aux Etats-Unis", a-t-il lancé.

"Nous célébrons aujourd'hui une date mémorable de notre histoire où nos deux peuples se sont confondus dans un même combat, celui de la liberté", a déclaré le président français, qui avait dans la matinée lancé les commémorations en rendant un hommage solennel à Caen aux 20.000 victimes civiles de la bataille de Normandie.

Cent trente mille hommes ont débarqué en Normandie par la mer le 6 juin, pour ouvrir un nouveau front à l'Ouest et s'ouvrir un accès rapide vers l'Allemagne nazie. Fin juillet 1944, les soldats Alliés étaient 1,5 million. La bataille de Normandie a fait 37.000 tués côtés alliés, de 50.000 à 60.000 côté allemand.

Nos partenaires