Obama en tête des sondages dans trois Etats clés

02/08/12 à 08:13 - Mise à jour à 08:13

Source: Le Vif

Barack Obama est donné gagnant dans les Etats clés de Floride, d'Ohio et de Pennsylvanie. Aucun candidat n'a jamais remporté la présidentielle américaine depuis 1960 sans pointer en tête dans au moins deux de ces trois Etats.

Obama en tête des sondages dans trois Etats clés

© Image Globe

Barack Obama reprend de l'avance. un songage publié mercredi donne le président américain nettement devant son rival républicain Mitt Romney dans les trois Etats clés de Floride, d'Ohio et de Pennsylvanie. A moins de 100 jours de la présidentielle, les deux candidats restaient jusqu'à présent au coude-à-coude. Or une dizaine d'Etats clés seront déterminants dans l'issue du scrutin du 6 novembre.

Alors que Mitt Romney essaie de faire oublier une tournée à l'étranger qui a tourné au fiasco en concentrant ses critiques sur le bilan économique du président démocrate sortant, le sondage Université Quinnipiac/CBS News/New York Times a doit quoi rassurer Barack Obama.

Des Etats décisifs pour la présidentielle

Le président y recueille 51% des intentions de vote en Floride (sud-est) contre 45% à son rival républicain, 53% en Pennsylvanie (est) contre 42%, et 50% dans l'Ohio (nord) contre 44%.

Aucun candidat n'a jamais remporté la présidentielle américaine depuis 1960 sans pointer en tête dans au moins deux de ces trois Etats.

"Si nous étions le 6 novembre, le président Barack Obama l'emporterait largement dans les Etats clés de Floride, d'Ohio et de Pennsylvanie; et si l'on en croit le passé, il l'emporterait pour un second mandat", a indiqué Peter Brown, directeur adjoint de l'institut de sondage de l'Université Quinnipiac.

La barre des 50% des intentions de vote est traditionnellement un indicateur important des chances d'un président de se faire réélire et Barack Obama atteint ce seuil dans les trois Etats cités.
A l'inverse, aussi bien en Floride, qu'en Pennsylvanie et en Ohio, le pourcentage d'opinions favorables à l'égard de Mitt Romney reste systématiquement inférieur à celui des opinions défavorables.

L'économie, question fondamentale du scrutin

Signe que la guerre publicitaire menée par le camp démocrate contre son passé d'homme d'affaires sans scrupules au sein du fonds d'investissement Bain Capital a peut-être porté ses fruits. Ainsi, 45% des personnes interrogées en Floride, 50% en Ohio et 51% en Pennsylvanie ont jugé que l'expérience professionnelle de Mitt Romney visait plus le profit personnel qu'à lui donner des armes pour remettre l'économie du pays sur les rails.

L'économie sera la question fondamentale du scrutin de novembre. Sur ce sujet, l'écart entre les deux candidats est très serré vu la croissance actuelle et le taux de chômage frisant les 8,2%.

L'évolution de la situation économique sera donc déterminante pour le président sortant. "Un mois en politique c'est une éternité, donc j'imagine que trois mois c'est trois éternités", constate Peter Brown.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires