Obama autorise l'envoi de 450 soldats supplémentaires en Irak

10/06/15 à 18:49 - Mise à jour à 19:42

Source: Belga

Le président Barack Obama a autorisé mercredi le déploiement de 450 soldats américains supplémentaires en Irak pour accélérer la formation des troupes irakiennes engagées dans la lutte contre les djihadistes de l'organisation Etat islamique.

Obama autorise l'envoi de 450 soldats supplémentaires en Irak

© Belga

Cette décision vise à "améliorer les capacités et l'efficacité des partenaires sur le terrain", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué, précisant que ces soldats américains, comme les 3.100 déjà présents sur place, ne participeront pas aux opérations de combat au sol. Le président américain a également approuvé la livraison rapide, en coordination avec le gouvernement irakien, de matériel militaire aux forces irakiennes, "y compris les peshmergas et combattants des tribus locales opérant sous commandement irakien".

Au total, les Etats-Unis et leurs partenaires de la coalition ont déjà donné une formation militaire de base à quelque 9.000 militaires irakiens. Environ 3.000 autres sont en cours de formation. Tirant les leçons de la perte de Ramadi, chef-lieu de la province sunnite d'Al-Anbar (ouest), la Maison Blanche veut former plus rapidement les troupes irakiennes, en particulier les sunnites. "Ces nouveaux conseillers travailleront pour renforcer les capacité des forces irakiennes, y compris les combattants des tribus locales, et améliorer leur capacité à planifier et mettre en oeuvre des opérations contre l'EI", a expliqué l'exécutif américain.

Les Etats-Unis veulent notamment s'inspirer de l'expérience de 2006, lorsqu'ils avaient réussi à mobiliser des tribus sunnites contre al-Qaïda en Irak, qui mettaient à feu et à sang la province d'Al-Anbar. Lors d'une conférence de presse lundi en Allemagne à l'issue du sommet du G7, M. Obama a cité cet épisode en exemple. "Sans cette participation locale, même si vous enregistrez des succès à court terme, il est très difficile de garder le contrôle de ces régions", avait-il expliqué. "Nous avons vu des tribus sunnites qui sont non seulement prêtes à se battre contre l'EI mais qui l'ont également fait avec succès", avait-il souligné, regrettant que cela n'aille "pas assez vite".

Pour l'instant, les troupes irakiennes déjà formées par la coalition ont été déployées près de Samarra, dans le nord de Bagdad, aux côtés des forces kurdes dans le nord de l'Irak, et à al-Karmah, dans la province d'Al-Anbar.

En savoir plus sur:

Nos partenaires