Obama assure Israël de "l'alliance éternelle" de l'Amérique

20/03/13 à 19:20 - Mise à jour à 19:20

Source: Le Vif

Barack Obama s'est posé mercredi en allié indéfectible d'Israël, appelant à la paix entre l'Etat hébreu et ses voisins, notamment palestiniens, au début de sa première visite en tant que président américain, qui devrait être dominée par le nucléaire iranien.

Obama assure Israël de "l'alliance éternelle" de l'Amérique

© Reuters

Dès son arrivée à l'aéroport de Tel-Aviv, le président américain a proclamé "l'alliance éternelle" entre les deux pays en affirmant que les Etats-Unis étaient "fiers d'être le plus fort allié d'Israël".

M. Obama a inspecté une batterie du système antimissiles Iron Dome, financé par les Etats-Unis. "Dans un Moyen-Orient instable et incertain, la nécessité de notre alliance est plus importante que jamais. C'est la clé pour parvenir à la paix stable et sûre à laquelle le peuple d'Israël aspire", a estimé M. Netanyahu, qui a ensuite reçu le président américain en début de soirée à Jérusalem.

La visite de M. Obama, la première de son second mandat, intervient deux jours après l'investiture du nouveau gouvernement Netanyahu, qui s'est fixé comme "principale priorité la défense et la sécurité", citant les "très graves menaces" provenant selon lui d'Iran et de Syrie.

Lors d'une déclaration avec son homologue américain, le président israélien Shimon Peres a insisté sur la nécessité d'empêcher les armes chimiques stockées en Syrie de "tomber aux mains de groupes terroristes".

Sur la crise liée au programme nucléaire iranien, priorité du voyage de M. Obama, la radio militaire israélienne a affirmé que le président américain voulait avant tout demander à M. Netanyahu de lui laisser les mains libres face à ce dossier.

Le président américain, qui arrive avec pour seule ambition déclarée d'"écouter" mais pas de lancer d'initiative de paix sur le Proche-Orient, s'entretiendra jeudi à Ramallah (Cisjordanie) avec le président palestinien Mahmoud Abbas, qui doit également l'accueillir le lendemain pour une brève visite de la basilique de la Nativité à Bethléem.

Mercredi, quelque 200 militants palestiniens ont dressé des tentes sur le site d'un projet israélien de colonie controversé entre la Cisjordanie et Jérusalem-Est occupées, exprimant ainsi leur défiance envers "l'administration américaine qui soutient la colonisation et l'occupation".

En savoir plus sur:

Nos partenaires