Nouvelles frappes américaines dans le nord de l'Irak

10/08/14 à 08:39 - Mise à jour à 08:39

Source: Le Vif

Les forces américaines ont lancé samedi de nouvelles frappes dans le nord de l'Irak pour protéger les civils de la minorité kurdophone yazidi des insurgés sunnites, a annoncé le Pentagone.

Nouvelles frappes américaines dans le nord de l'Irak

© Image Globe

Ces frappes ont été lancées pour la 2e journée consécutive après celles de vendredi, près de trois ans après le départ des Etats-Unis du pays, pour enrayer l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI) qui menacent le Kurdistan et des milliers de civils.

Samedi, la première frappe, vers 15h20 GMT, a été effectuée par des chasseurs et des drones, et a atteint deux véhicules de transport de troupes près de Sinjar, dont l'un a été détruit, a annoncé dans un communiqué le Central Command, qui couvre le Moyen-Orient.
Vingt minutes plus tard, deux autres transports de troupes et un véhicule blindé ont été détruits.

Vers 19h00 GMT, un autre véhicule de transport de troupes a été apparemment détruit près de Sinjar, entre Mossoul et la frontière syrienne.

Le président américain Barack Obama a promis samedi de poursuivre les frappes aériennes entamées la veille.

La progression des jihadistes a jeté sur les routes des dizaines de milliers de personnes, en particulier des chrétiens et de nombreux membres de la minorité kurdophone des Yazidis.

Washington a largué jeudi soir et vendredi soir des vivres et du matériel à destination des "milliers de citoyens" menacés par les jihadistes sur le Mont Sinjar.

Londres a de son côté annoncé un largage "imminent" d'aide aux populations déplacées, et Paris a évoqué des livraisons "dans les prochaines heures" d'équipements de premiers secours.

La Grande-Bretagne a largué de l'aide humanitaire dans le nord

La Grande-Bretagne a commencé à larguer de l'aide humanitaire aux populations menacées par l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique dans le nord de l'Irak dimanche, a déclaré un porte-parole du ministère britannique du développement international à l'AFP.

Parti du Royaume-Uni samedi soir, le premier des deux avions envoyés par l'armée britannique a parachuté de la nourriture et de l'eau à la minorité Yazidi bloquée dans les montagnes de Sinjar, le deuxième devant intervenir plus tard, a précisé la même source. Un porte-parole du ministère britannique de la Défense a confirmé que le parachutage avait eu lieu durant la nuit de samedi à dimanche en Irak.
Les deux Hercules C130 sont partis de la base de la Royal Air Force à Brize Norton, au centre de l'Angleterre, avec à bord des vivres mais aussi des tentes, des filtres à eau et des lampes marchant à l'énergie solaire et pouvant également servir à recharger des téléphones portables.

"On peut s'attendre à des opérations de parachutage en continu, coordonnées avec les Etats-Unis et potentiellement d'autres pays", avait souligné samedi le chef de la diplomatie britannique, Philipp Hammond, après avoir présidé une réunion de crise du gouvernement. "Mais nous regardons également de manière plus générale comment aider ces populations à descendre de la montagne et sortir d'une situation qui est totalement inacceptable", avait-il ajouté.

L'envoi des deux avions fait partie d'un plan d'aide de 8 millions de livres (10 millions d'euros) débloqué par le gouvernement britannique pour le nord de l'Irak.

Les Etats-Unis ont largué dimanche de nouvelles cargaisons de vivres - l'équivalent de 52.000 repas - et des conteneurs d'eau après avoir déjà mené des opérations similaires jeudi et vendredi. La France a, elle, évoqué samedi soir des livraisons "dans les prochaines heures" d'équipements de premiers secours.

En savoir plus sur:

Nos partenaires