Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

22/01/16 à 09:45 - Mise à jour à 09:44

Nos amis les ayatollahs

L'accord de restriction du programme nucléaire iranien à un usage civil fut assurément une des rares bonnes nouvelles de 2015.

Conclu avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne sous l'égide de l'Union européenne, il a écarté le spectre d'une confrontation à côté de laquelle l'interminable guerre de Syrie aurait fait figure de conflit de basse intensité. L'Agence internationale de l'énergie atomique attestant le respect des obligations de l'Iran dans ce cadre, les sanctions de la communauté internationale ont été légitimement levées en ce début d'année. Cette "normalisation" après un contentieux vieux de trente ans doit-elle pour autant consacrer le grand retour de Téhéran sur la scène internationale ? Autorise-t-elle une course sans vergogne aux juteux contrats sur un marché de 80 millions d'habitants ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires