Nihad revient de Syrie, et ce n'était pas pour le djihad

18/04/16 à 14:33 - Mise à jour à 14:34

Source: Le Vif/l'express

On peut partir en Syrie avec des intentions tout à fait pacifiques : c'est le cas de Nihad, un Jettois qui a voulu redécouvrir le pays de ses racines avant qu'il ne soit trop tard.

"Cela faisait longtemps que je voulais me rendre en Syrie" : pour le Belge Nihad El Heilani, 30 ans, un habitant de Jette qui travaille dans une entreprise de télécoms, il n'était toutefois pas question de faire le djihad au côté de terroristes, mais bien de redécouvrir le pays de ses origines, qu'il n'a plus foulé depuis ses 6 ans. Il est d'origine syrienne par son père, et marocaine par sa mère, et ses deux parents sont musulmans sunnites. "Comme mon père est décédé, mon lien avec la Syrie s'est coupé. Je m'étais juré d'y retourner, d'autant que j'ai l'âme d'un grand voyageur."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires