Nicolas Sarkozy est toujours suspect

17/10/16 à 10:55 - Mise à jour à 23/10/16 à 09:17

Source: Le Vif/l'express

Le parquet de Paris n'a pas l'ombre d'un doute : l'ancien chef de l'Etat a bien explosé ses comptes en 2012 et doit être renvoyé devant le tribunal correctionnel pour financement illégal de campagne.

Devant le juge d'instruction, le 16 février dernier, Nicolas Sarkozy est catégorique. " Je maintiens qu'il n'y a pas eu d'emballement de ma campagne. " Et, insiste-t-il un peu plus tard, " aucun indicateur ne pouvait me permettre de déceler une fraude ". Le 5 octobre encore, devant ses partisans, il affirme audacieusement " avoir été lavé de toute forme de soupçon " dans l'enquête sur le financement de sa campagne présidentielle en 2012. La société de communication Bygmalion, choisie par l'équipe du candidat, avait alors facturé illégalement à l'UMP des prestations qui auraient dû être réglées par la campagne. Ce dossier empoisonne depuis de longs mois sa tentative de ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires