Nicolas Maduro, apprenti dictateur

03/08/17 à 11:59 - Mise à jour à 12:00
Du Le Vif/L'Express du 04/08/17

Amateur de salsa, admirateur de Castro, l'ancien chauffeur de bus est embarqué dans une folle dérive. Portrait sans concession d'un homme qui ira jusqu'au bout.

Il a le rythme dans la peau, Maduro... Danseur souple et félin en dépit d'un gabarit de brute, le président vénézuélien est le genre de gars capable de " mettre le feu " à la piste de danse. En mai, on a encore pu admirer son pas de salsa chaloupé, exécuté avec facilité devant des fonctionnaires gouvernementaux hilares. Nicolas Maduro, roi de la fête ? Pas vraiment. A la même seconde, sous les fenêtres de cet aréopage, des véhicules blindés de la garde nationale (l'équivalent de la gendarmerie) avançaient en tirant sur les manifestants dans un nuage de gaz lacrymogènes. Le message : la dictature gouverne selon son bon plaisir ; elle ne craint rien ni personne. La preuve : depuis que les protestataires sont descendus dans la rue en avril pour réclamer la tenue des élections régionales - annulées en 2016 - et le départ du président, les sbires du régime ont exécuté plus de cent personnes. Ils en ont arrêté des milliers, emprisonnant nombre d'entre eux dans des lieux de détention où - comme au temps de Pinochet - on humilie...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires