Nicaragua : un nouveau canal monumental pour concurrencer le Panama

09/07/14 à 11:28 - Mise à jour à 11:28

Source: Le Vif

Le gouvernement du Nicaragua a approuvé le projet de construction d'un canal de 278 km de long reliant les océans Pacifique et Atlantique. Le chantier sera piloté par un magnat chinois et devrait prendre fin en 2019.

Nicaragua : un nouveau canal monumental pour concurrencer le Panama

© AFP PHOTO / Inti OCON

Une commission composée de représentants du gouvernement du Nicaragua et d'hommes d'affaires a approuvé lundi 7 juillet le trajet du canal qui devrait relier les océans Pacifique et Atlantique et se poser en concurrent du canal de Panama. Une fois achevée, pour un coût estimé à 40 milliards de dollars (29,4 milliards d'euros), la nouvelle voie navigable devrait être longue de 278 km de l'embouchure du Rio del Brito, côté Pacifique, à celle du Rio Punto Gorda sur la côte de la mer des Caraïbes.

Le projet est porté par le consortium chinois HK Nicaragua Canal Development Investment Co (HKND Group), basé à Hong Kong et dirigé par Wang Jing, également président de la société chinoise Xinwei Telecom Enterprise Group.

Plus long que les canaux du Panama et de Suez

Selon un ingénieur de HKND, Dong Yunsong, le canal qui passera par le lac Nicaragua, la plus grande étendue d'eau d'Amérique centrale, fera 230 à 520 mètres de large et sera profond de 27,6 mètres. Ainsi des bateaux de 400 000 tonnes pourront naviguer. Le canal pourra gérer 5 100 navires par an, qui mettront 30 heures pour rallier l'Atlantique au Pacifique.

Des études sur l'impact environnemental et sociétal du projet, susceptibles de modifier légèrement son parcours, doivent être achevées d'ici la fin de l'année, a précisé un membre de la commission, Telemaco Talavera. La route ne devrait pas traverser une zone de grande biodiversité, ni des territoires autochtones et ne devrait pas causer de dommages à des zones humides protégées. Les travaux devraient débuter en décembre et se terminer en 2019 pour une mise en service l'année suivante.

Les adversaires du projet dénoncent le risque de pollution du lac Nicaragua, une importante source d'eau potable pour le pays, et les conséquences de la construction du canal sur les communautés défavorisées.

Le canal du Nicaragua ferait plus de trois fois la longueur de celui du Panama (77 km) et surpasserait les 163 km (195 km en comptant les chenaux d'accès) de celui de Suez.

Nos partenaires