Neuf choses que l'UE compte faire après la victoire du Brexit

24/06/16 à 06:37 - Mise à jour à 10:45

Source: Afp

Après avoir suspendu son agenda au résultat du référendum britannique, l'UE va plonger dès vendredi matin dans une intense séquence de rendez-vous pour fixer un nouveau cap aux Européens et préparer leur vie sans le Royaume-Uni.

Neuf choses que l'UE compte faire après la victoire du Brexit

© Belga

Rassurer les marchés

Une communication de la Banque Centrale européenne (BCE) pour rassurer les marchés et les milieux économiques est attendue vendredi matin. Avant le référendum britannique, dont l'issue inquiétait les marchés, la BCE s'était dite "prête" à faire face "à tous les imprévus", quel que soit le résultat.

Les dirigeants de l'UE mobilisés

Les présidents de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, du Parlement européen Martin Schulz, et du Conseil européen Donald Tusk ont rendez-vous vendredi à 10h30 (08h30 GMT) à Bruxelles pour donner de nouvelles perspectives au projet européen. Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l'UE (réunion des Etats membres) est également convié.

Les Etats membres se concertent

Si la victoire du Leave est confirmée, la première réunion post-Brexit de pays de l'UE est aussi prévue vendredi, à la mi-journée à Luxembourg, pour un Conseil au niveau des secrétaires d'Etat aux affaires européennes, qui doit préparer le sommet européen des 28 et 29 juin. Avant cela, une réunion des ministres des Affaires étrangères socialistes est programmée dans la matinée à Luxembourg.

Vers l'Allemagne

Une rencontre entre ministres des Affaires étrangères des six pays fondateurs de l'UE (France, Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg, Belgique, Italie) est envisagée samedi en Allemagne, selon des sources européennes, mais sans confirmation officielle pour l'heure.

Le président français François Hollande a lui déjà annoncé qu'il se rendrait "la semaine prochaine" en Allemagne, sans plus de précision.

Un plan franco-allemand?

Plusieurs sources ont indiqué ces dernières semaines qu'une initiative du couple franco-allemand était à l'étude pour redonner une nouvelle perspective à l'UE, même si la France semblait davantage demandeuse que l'Allemagne.

M. Hollande a plaidé jeudi pour une UE en mesure d'"assurer d'abord sa protection, sa sécurité, sa défense", de se doter d'"institutions plus simples, plus rapides" et de "coopérations renforcées" entre ses Etats membres désireux d'avancer plus vite.

Session extraordinaire du Parlement

Une série de réunions politiques sont planifiées au Parlement européen dès vendredi matin, notamment entre chefs des différents groupes politiques. Ils pourraient notamment s'entendre sur la convocation d'une session plénière extraordinaire, lundi 27 ou mardi 28 juin.

La Commission au travail

Une réunion des 28 commissaires européens est prévue lundi 27 juin à Bruxelles, pour plancher sur la mise en oeuvre pratique du Brexit. Avant même les résultats du référendum, des juristes de l'exécutif européen avaient été invités à suspendre leurs projets de vacances en juillet pour se lancer sans tarder dans l'intense travail juridique attendu.

Un sommet à Bruxelles

Un sommet européen est prévu les 28 et 29 juin à Bruxelles, normalement, comme à la fin des six mois de chaque présidence tournante. Les chefs d'Etat ou de gouvernement des 28 y parleront de la crise migratoire, d'emploi et d'investissement... Mais le calendrier du Brexit, s'il est confirmé, en constituera évidemment le sujet central.

Rendez-vous à Bratislava

La Slovaquie doit prendre la succession des Pays-Bas, le 1er juillet, à la tête de la présidence tournante du Conseil de l'UE, pour le deuxième semestre de 2016. A cette occasion, les commissaires européens se rendront à Bratislava pour la traditionnelle visite du début d'une présidence. L'organisation du Brexit serait immanquablement au menu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires