Netanyahu déclare qu'Israël n'a d'autre choix que "d'étendre" ses opérations

15/07/14 à 21:05 - Mise à jour à 21:04

Source: Le Vif

Le rejet par le mouvement palestinien Hamas d'une initiative égyptienne de trêve force Israël à "étendre" et à "intensifier" ses opérations militaires à Gaza, a déclaré mardi le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

Netanyahu déclare qu'Israël n'a d'autre choix que "d'étendre" ses opérations

© Reuters

"Une solution diplomatique aurait été mieux, c'est ce que nous avons essayé de faire lorsque nous avons accepté la proposition de trêve de l'Egypte aujourd'hui. Mais le Hamas ne nous a pas laissé d'autre choix que d'étendre et d'intensifier notre campagne contre lui", a-t-il déclaré à la télévision. "Lorsqu'il n'y a pas de cessez-le-feu, notre réponse est +feu! +", a-t-il martelé.

M. Netanyahu n'a cependant donné aucune indication claire sur une éventuelle intervention terrestre dans l'enclave palestinienne, près de laquelle des troupes d'infanterie et des chars ont été ostensiblement déployés depuis huit jours. "L'armée a repris ses attaques et va les amplifier autant que nécessaire, par air, par mer et sur terre, en fonctions de nos ordres", a confirmé le chef d'état-major israélien, le général Benny Gantz.

Répondant aux critiques des faucons de son gouvernement qui réclament une opération au sol, M.Netanyahu a souligné que de telles décisions devaient être "prises à froid et avec patience et non dans la précipitation et le bruit".

Signe des tensions croissantes au sein de la coalition au pouvoir, le cabinet de M. Netanyahu a annoncé le limogeage du vice-ministre de la Défense, Danny Danon, qui a vivement critiqué la manière dont l'opération militaire était menée, la qualifiant même d'"échec". M. Danon, un jeune loup de l'aile la plus à droite du Likoud (droite nationaliste) de M. Netanyahu, n'a eu de cesse de critiquer le Premier ministre, à coups de communiqués au vitriol, l'accusant d'être un "esprit gauchiste mou" et se posant même en rival pour la direction du parti.

Le gouvernement israélien avait annoncé mardi matin accepter une initiative proposée par l'Egypte et prévoyant une trêve à compter de 06H00 GMT, après une semaine de bombardements de Gaza. Mais le Hamas, qui contrôle l'enclave, a rejeté l'initiative égyptienne et a continué de tirer des roquettes vers Israël. Six heures plus tard, l'armée israélienne a repris son offensive.

Les raids israéliens sur la bande de Gaza ont fait près de 200 morts et 1.300 blessés en huit jours parmi les Palestiniens, en majorité des civils. Un premier civil israélien a été tué mardi soir par un tir de roquette près de la bande de Gaza.

Nos partenaires