Naufrage en Corée du Sud: le capitaine a retardé l'évacuation par sécurité

19/04/14 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

Source: Le Vif

Le capitaine du ferry sud-coréen qui a sombré en milieu de semaine avec des centaines de personnes à bord s'est défendu samedi en expliquant avoir retardé l'évacuation du navire à cause de la mer agitée et de l'absence de bateaux de secours.

Naufrage en Corée du Sud: le capitaine a retardé l'évacuation par sécurité

© Issey Kato/Reuters

Lee Joon-Seok, 52 ans, arrêté dans la matinée avec deux autres membres de l'équipage du Sewol, est violemment critiqué en Corée du Sud pour ne pas avoir ordonné l'évacuation après l'immobilisation du bateau suite à un choc. Les 476 personnes à bord ont reçu l'ordre de ne pas bouger de leur siège, pendant plus de 40 minutes. Lorsque le ferry a commencé à piquer du nez vers le fond de la mer, il était trop tard, les passagers ne parvenant pas à ramper le long des couloirs penchés, alors que l'eau s'engouffrait.

"A ce moment-là (pendant les 40 minutes après le choc: ndlr), les bateaux de secours n'étaient pas arrivés. Il n'y avait pas non plus de bateaux de pêches, ou d'autres embarcations pour aider", a déclaré le capitaine. "Les courants étaient violents et l'eau était très froide dans cette zone", a-t-il ajouté. "J'ai pensé que les passagers seraient emportés et se trouveraient en difficulté s'ils évacuaient dans le désordre, sans gilet de sauvetage". "Et ça aurait été la même chose avec un gilet de sauvetage", a-t-il encore dit.

L'homme doit répondre de cinq accusations, dont celles de négligence et de violation du droit de la mer. Il lui est également reproché d'avoir abandonné le navire alors que des centaines de personnes se trouvaient encore à bord.

Le dernier bilan fait état de 29 décès et 273 personnes toujours portées disparues.

Nos partenaires