Naufrage de migrants : sommet européen extraordinaire jeudi

20/04/15 à 17:16 - Mise à jour à 19:33

Source: Belga

Un sommet européen extraordinaire sur le drame des migrants en Méditerranée est convoqué jeudi à Bruxelles, après les dernières tragédies au large des côtes libyennes dans lesquelles des centaines de personnes ont péri, a annoncé lundi le président du Conseil européen, Donald Tusk.

Naufrage de migrants : sommet européen extraordinaire jeudi

© Reuters

"J'ai décidé de convoquer un sommet européen extraordinaire ce jeudi au sujet de la situation en Méditerranée", a annoncé M. Tusk sur son compte Twitter, après les derniers naufrages qui ont fait des centaines de morts.

Une telle réunion avait été demandée dimanche par le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, et soutenue par plusieurs de ses homologues, dont le Britannique David Cameron et l'Espagnol Mariano Rajoy. "Nous ne pouvons pas continuer comme cela, nous ne pouvons accepter que des centaines de personnes meurent en essayant de traverser la mer pour venir en Europe", a souligné M. Tusk dans un message vidéo.

Il a listé "certains des sujets à aborder en urgence: comment arrêter les trafiquants d'êtres humains, comment augmenter nos efforts communs pour sauver les gens dans le besoin, comment mieux aider les Etats membres les plus touchés, et comment accroître notre coopération avec les pays d'origine et de transit".

La situation en Méditerranée "nous concerne tous, c'est pourquoi nous devons agir et agir ensemble maintenant", a-t-il ajouté. Mais M. Tusk a prévenu "ne pas attendre de solutions rapides aux causes profondes des migrations, parce qu'il n'y en a pas". "S'il y en avait, nous les aurions mises en oeuvre depuis longtemps", a-t-il insisté.

La Commission propose un plan en dix actions pour éviter de nouveaux drames

La Commission européenne a présenté lundi aux ministres des Affaires et de l'Intérieur des 28 un ambitieux plan en dix points pour tenter, après un nouveau naufrage qui aurait fait des centaines de morts, d'apporter des réponses au drame des migrants en Méditerranée, en renforçant les patrouilles en mer et en s'attaquant aux trafiquants d'êtres humains, ce qui pourrait aller jusqu'à la destruction de leurs embarcations.

La Belgique est prête à étudier une participation une opération militaire inspirée de l'exemple d'Atalanta - la force navale européenne qui lutte contre la piraterie somalienne dans la région de la Corne de l'Afrique -, a indiqué le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, à l'agence Belga à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères à Luxembourg, élargie en dernière minute à ceux de l'Intérieur.

Les 41 ministres présents ont apporté leur soutien à ce plan de la Commission pour faire face rapidement à l'afflux de réfugiés. Ce plan prévoit notamment le renforcement des opérations déjà en cours en Méditerranée (Triton et Poséidon), en accroissant leurs moyens financiers - M. Reynders a mentionné un doublement des crédits - et matériels.

Le commissaire européen aux affaires intérieures et aux migrations, Dimitris Avramopoulos, a ainsi annoncé "un effort systématique pour capturer et détruire les vaisseaux utilisés par les trafiquants" d'êtres humains. "Si nécessaire à la source", a précisé M. Reynders, soulignant que l'Union européenne devrait dans ce cas disposer d'un mandat du Conseil de sécurité de l'ONU pour intervenir dans des eaux territoriales, par exemple libyennes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires