Naufrage de migrants : Amnesty International réclame une opération humanitaire immédiate

22/04/15 à 14:41 - Mise à jour à 14:41

Source: Belga

Le lancement immédiat d'une opération humanitaire pour sauver des vies en mer est primordial, a pointé Amnesty International mercredi à l'occasion de la présentation à Bruxelles de sa synthèse "Europe's sinking shame: The failure to save refugees and migrants at sea". Une marche sera par ailleurs organisée jeudi dans les rues de la capitale.

Naufrage de migrants : Amnesty International réclame une opération humanitaire immédiate

© Belga

A la veille d'un sommet extraordinaire qui réunira les dirigeants européens jeudi à Bruxelles pour tenter d'apporter des réponses au drame des migrants en Méditerranée, Amnesty souligne une nouvelle fois que l'abandon fin 2014 de l'opération de la marine italienne Mare Nostrum "a contribué à une forte augmentation du nombre de morts de migrants et réfugiés en mer". Ils sont de plus en plus nombreux à tenter de traverser la mer.

Depuis début 2015, environ 24.000 personnes ont déjà atteint l'Italie par ce biais. Mais 900 autres ont perdu la vie lors de la traversée depuis janvier, sans compter les récents naufrages, contre 17 sur la même période en 2014, estime l'ONG. L'opération Triton, qui a remplacé Mare Nostrum "est une catastrophe du point de vue de la sécurité", a rappelé Philippe Hensmans, directeur général d'Amnesty International Belgique francophone.

Son champ d'action "reste trop proche des côtes italiennes et elle se repose presque entièrement sur les bateaux de la marine commerciale", qui ne sont pourtant pas conçus, équipés ni formés pour les sauvetages en mer.

De son côté, l'agence européenne de protection des frontières Frontex, qui gère l'opération Triton, admet que ses ressources lui permettent de contrôler les frontières de l'UE, mais "pas de surveiller les 2,5 millions de kilomètres carrés de la Méditerranée". C'est pourquoi les chefs d'Etats et de gouvernement européens doivent autoriser "immédiatement" le déploiement de ressources navales et aériennes suffisantes. "Les dirigeants européens peuvent enfin prendre des mesures concrètes (...) Ils se voient donner l'occasion historique de mettre fin à cette tragédie humanitaire qui prend des proportions colossales", selon John Dalhuisen, directeur du programme Europe et Asie.

En attendant, l'Italie et Malte doivent bénéficier du soutien logistique et financier nécessaire face à l'urgence de la situation. Les gouvernements européens doivent aussi augmenter les lieux de réinstallation pour les migrants et réfugiés, de même que le nombre d'admissions humanitaires et de visas. "L'Europe doit pouvoir offrir une protection à toutes ces personnes qui en ont besoin", a conclu Iverna McGowan, directrice des programmes d'Amnesty International.

Une marche sera enfin organisée jeudi à 11h30 entre la place Madou et le Conseil européen pour réclamer des réponses urgentes, a également annoncé l'ONG mercredi.

Nos partenaires