Natascha Kampusch, entre admiration et zones d'ombre

24/08/15 à 09:42 - Mise à jour à 02/09/15 à 13:37

Source: L'express

Séquestrée pendant huit ans et demi, Natascha Kampusch marquera l'Autriche lors de son évasion le 23 août 2006. Neuf ans après, retour sur l'histoire de cette jeune femme à l'enfance bafouée.

Le 2 mars 1998, à sept heures du matin, Natascha Kampusch, dix ans, prend le chemin de l'école. La petite fille s'est disputée le matin même avec sa maman. "Quand j'ai refermé la porte de l'appartement, je me suis dit, c'est quand même bête de partir comme ça ", déclarera-t-elle une dizaine d'années plus tard devant les caméras de la télévision publique autrichienne ORT. "C'est vrai que ma mère me répète tout le temps qu'on ne doit jamais se quitter fâché, qu'on doit toujours faire attention, car on ne sait jamais ce qu'il peut se passer. Ce qu'il peut arriver à l'une ou à l'autre. Et qu'en fait, il peut se passer n'importe quoi et qu'on peut très bien ne plus jamais se revoir. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires