Moscou appelle la coalition dirigée par les USA à se concerter avec Damas pour ses frappes contre l'EI

11/09/15 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Belga

La Russie a appelé vendredi la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis à coopérer avec Damas pour mieux coordonner ses frappes contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Moscou appelle la coalition dirigée par les USA à se concerter avec Damas pour ses frappes contre l'EI

© Salvatore Di Nolfi/EPA

"Mieux vaut tard que jamais : nous appelons une nouvelle fois les membres de la coalition à coopérer avec le gouvernement syrien et l'armée syrienne", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au cours d'une conférence de presse.

Pour procéder à ses frappes, la coalition doit "coopérer avec les forces terrestres, or les forces terrestres les plus efficaces et puissantes dans la lutte contre l'EI sont celles de l'armée syrienne", a-t-il ajouté, aux côtés de son homologue mongol, Lundeg Purevsuren.

La Russie souhaite que la lutte contre l'EI soit "un travail de groupe, fait en conformité avec les normes du droit international", a martelé M. Lavrov, appelant en outre Washington à "dégeler les canaux" de communication avec Moscou.

"C'est important pour éviter des incidents involontaires", a-t-il précisé.

Le chef de la diplomatie russe a de nouveau affirmé que la Russie "continuera(it) à fournir l'équipement nécessaire au gouvernement syrien pour qu'il puisse se défendre contre la menace terroriste".

Jeudi, il avait démenti tout renforcement de la présence militaire russe en Syrie, en réponse aux accusations des Etats-Unis qui ont fait état d'un récent déploiement de matériel et de soldats près de Lattaquié, fief alaouite du président Bachar al-Assad.

M. Lavrov avait néanmoins admis pour la première fois que les avions russes à destination de la Syrie transportaient aussi des équipements militaires, et pas seulement de l'aide humanitaire comme il l'assurait jusque-là.

Les Etats-Unis craignent que ces appareils ne servent à acheminer du matériel et des troupes russes pour mettre en place une "base aérienne avancée", selon des responsables américains interrogés par l'AFP.

Officiellement, la Russie n'est présente en Syrie que grâce à ses installations logistiques militaires dans le port de Tartous, sur les bords de la Méditerranée.

Nos partenaires