Mort de Diana : "aucune preuve crédible" d'un assassinat

17/12/13 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Le Vif

La police britannique a rejeté la thèse d'une implication des troupes d'élite SAS dans la mort de la princesse Diana, affirmant qu'il n'y avait "aucune preuve crédible" accréditant cette théorie.

Mort de Diana : "aucune preuve crédible" d'un assassinat

© Reuters

Dans un communiqué diffusé dans la nuit de lundi à mardi, Scotland Yard a indiqué avoir analysé des informations reçues le 16 août 2013 sur la mort de la princesse Diana et de Dodi Al-Fayed afin d'évaluer leur "pertinence et leur crédibilité" et de "décider si elles justifiaient la réouverture d'une enquête criminelle".

Si la police n'a jamais explicité la nature de ces informations, les médias britanniques ont affirmé qu'elles accusaient les SAS (Special Air Services), les commandos d'élite de l'armée britannique, d'être "responsables de la mort de la princesse Diana".

Selon le Daily Telegraph, les informations en question auraient fait surface à l'occasion du récent procès de Danny Nightingale, un tireur d'élite des SAS, dans une affaire de port d'arme prohibé.

Les beaux-parents d'un autre membre des SAS, le "soldat N" également condamné dans ce procès, avaient à cette occasion assuré que celui-ci avait confié à son ex-femme que son unité avait "organisé" la mort de la princesse, selon le quotidien.

Contrainte d'enquêter, la police a conclu "qu'il n'y avait aucune preuve crédible ou pertinente pour soutenir l'idée que les allégations aient un quelconque fondement". "Il n'y a pas de raison probante pour ouvrir une enquête criminelle", a ajouté Scotland Yard qui précise qu'un rapport de synthèse des investigations menées depuis août a été transmis aux parties prenantes dans cette affaire.

Simon McKay, l'avocat de Mohamed Al-Fayed, le père de Dodi, persuadé que son fils et Diana ont été assassinés, a jugé que ces investigations étaient "la dernière tentative en date d'étouffer l'affaire en 16 ans de dissimulations".

"La police métropolitaine n'aurait jamais dû être chargée de cette affaire parce qu'elle avait tout intérêt à parvenir au résultat qu'elle nous fournit. Toute autre conclusion aurait remis sérieusement en question leur propre rapport Paget", a dénoncé l'avocat.

Ce rapport contenait les conclusions de l'enquête de police baptisée "Opération Paget" qui a duré deux ans et a invalidé en 2006 les nombreuses théories du complot autour de l'accident.

La princesse Diana, Dodi Al-Fayed et leur chauffeur Henri Paul sont morts le 31 août 1997 dans un accident de voiture dans un tunnel, sous le pont de l'Alma à Paris. Le garde du corps du couple, Trevor Rees-Jones est le seul à avoir survécu à l'accident. Les enquêtes menées par les polices française et britannique avaient conclu que l'accident de voiture était dû à l'état d'ivresse du chauffeur, Henri Paul, qui conduisait trop vite, afin d'échapper à des paparazzi dans les rues de Paris.

Nos partenaires