Mort de Beethoven : le mystère s'éclaircit

07/12/15 à 10:26 - Mise à jour à 10:26

Source: Le Vif/l'express

Les conclusions des experts ne sont pas unanimes. Un Belge, qui étudie le " cas " Beethoven depuis un quart de siècle, fait le point sur les dernières découvertes et livre sa conclusion.

Près de deux cents ans après sa mort, la personnalité de Ludwig van Beethoven (1770-1827) continue d'interpeller historiens, biographes et médecins. Jean-Louis Michaux, hématologue belge de notoriété mondiale, professeur émérite de l'Université catholique de Louvain, écrivain et grand mélomane, mène l'enquête depuis un quart de siècle. Son premier livre, Le cas Beethoven. Le génie et le malade (Racine), sorti en 1999, abordait une étude du compositeur du point de vue spécifiquement médical. "J'ai eu l'occasion de côtoyer le violoniste Yehudi Menuhin, docteur honoris causa à l'UCL en 1989, explique Jean-Louis Michaux. Je lui ai demandé de préfacer mon livre. Menuhin m'a répondu que Beethoven n'était pas un malade ! Or, le Concerto pour violon de Beethoven était l'un des piliers de son répertoire ! Le fait que les grands musiciens de la trempe de Menuhin ne soient pas au courant de l'état de santé de Beethoven m'a impressionné et interpellé."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires