Montée des populismes : "Si on ne protège pas le peuple, on disparaîtra"

21/11/16 à 09:00 - Mise à jour à 09:35

Source: Le Vif/l'express

Christophe Guilluy, le géographe qui a identifié la France périphérique des perdants de la mondialisation, est pessimiste sur l'avenir de nos démocraties. Si les élites ne font pas leur révolution culturelle, "tout est possible", y compris une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle.

Christophe Guilluy avait jeté un pavé dans la mare de la pensée unique de la gauche et de la droite en publiant, en 2014, La France périphérique (Flammarion), le portrait de cet Hexagone des petites villes et des zones rurales où peinent à survivre les classes populaires laissées-pour-compte de la mondialisation. Son nouvel ouvrage Le crépuscule de la France d'en haut (1) met en évidence la responsabilité des élites politiques, intellectuelles, journalistiques dans l'abandon de ces populations qui se vengent aujourd'hui en cédant aux sirènes électorales populistes. Rencontre.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires