Mondanité, rivalités, bavardages... le pape François flingue le haut clergé

23/12/14 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Belga

Le pape François a dressé lundi un "catalogue" de quinze "maladies" qui menacent le haut clergé, et plus particulièrement la Curie, dans une discours d'une sévérité sans précédent condamnant la mondanité, l'hyperactivité, les rivalités, les bavardages, les calomnies et la zizanie.

Mondanité, rivalités, bavardages... le pape François flingue le haut clergé

© Belga

Ce discours annuel de voeux aux membres de la Curie (le gouvernement de l'Eglise), dans lequel il les a conviés à "un vrai examen de conscience", avait lieu dans le cadre très solennel de la Salle Clémentine au Vatican, devant les cardinaux réunis dans un grand silence.

Il a alors exposé "un catalogue" de ces maladies, pour que la Curie devienne "chaque jour plus harmonieuse et unie". Il en a cité quinze, employant des formules-choc comme "l'Alzheimer spirituel", "la fossilisation mentale et spirituelle", "le coeur de pierre, "le terrorisme des bavardages", "la schizophrénie existentielle" , "le narcissisme faux", "la planification d'expert-comptable", "les rivalités pour la gloire", "les "faces funèbres", "l'orchestre qui émet des fausses notes", etc. "La guérison est le fruit de la prise de conscience de la maladie", a conclu le pape.

"Les prêtres sont comme des avions. Ils font la une quand ils tombent", a-t-il noté, sans jamais mentionner aucun fautif en particulier. Fustigeant particulièrement la calomnie, qui peut équivaloir à un "homicide de sang froid", il a évoqué notamment le cas passé au Vatican d'"un prêtre qui appelait les journalistes pour raconter et inventer des choses privées sur ses confrères. Pour lui, ce qui comptait c'était d'être sur la première pages des journaux, et de se sentir puissant, le pauvre!"

Après ce discours reçu comme une douche froide, François a salué un à un les cardinaux, dans une ambiance lourde, malgré les amabilités de façade. La fin du pontificat du prédécesseur de François, Benoît XVI, avait révélé l'étendue des intrigues, du carriérisme, et des manoeuvres dans le dos du pape.

Nos partenaires