Mohamed Merah n'est pas l'expéditeur de la vidéo envoyée à Al Jazeera

27/03/12 à 12:38 - Mise à jour à 12:38

Source: Le Vif

A la recherche des complices de Mohamed Merah. Selon la police, le tueur au scooter ne serait pas l'expéditeur de la vidéo envoyée par la poste à Al Jazeera, que la police a entre les mains depuis lundi, a-t-on appris mardi de source policière.

Mohamed Merah n'est pas l'expéditeur de la vidéo envoyée à Al Jazeera

© Reuters

Les enquêteurs recherchaient ce mardi qui avait pu poster mercredi dernier ce courrier, contenant notamment une clé USB. Selon les premiers éléments de l'enquête, ce "ne peut être Mohamed Merah", a-t-on précisé de même source. Les policiers ont localisé le lieu où a été posté ce courrier, qui contient une lettre de revendication manuscrite de la main de Mohamed Merah et a été envoyé "en dehors de Toulouse", a précisé la source.

Un troisième homme dans le vol du scooter

Les enquêteurs tentent également d'identifier un "troisième homme", qui aurait pu prendre part avec les frères Merah au vol du scooter utilisé par Mohamed Merah lors des tueries de Toulouse et Montauban, ont indiqué des sources proches de l'enquête.

Une des sources a précisé que cet homme, qui n'a pas été identifié, était peut-être impliqué dans un autre épisode précédant les tueries, comme l'achat d'accessoires de moto pour Mohamed Merah, ou d'avoir tenté d'obtenir des renseignements sur la manière de neutraliser le "traqueur" du scooter.

Les enquêteurs continuent de privilégier la thèse d'un acte isolé de Mohamed Merah avec éventuellement la complicité de son entourage proche, en particulier son frère Abdelkader Merah, qui a reconnu en garde à vue avoir été présent lors du vol.

Al Jazeera ne diffusera pas la vidéo

Al-Jazeera a décidé ce mardi de ne pas diffuser la vidéo des tueries de Mohamed Merah, le tueur au scooter, a-t-elle annoncé dans un bref communiqué.

Le président français Nicolas Sarkozy et les familles des victimes avaient demandé mardi à la chaîne qatarie de ne pas diffuser les vidéos des sept meurtres commis entre le 11 et le 19 mars à Toulouse et à Montauban.

"Je demande aux responsables de toutes les chaînes de télévisions qui auraient ces images en leur possession de ne les diffuser sous aucun prétexte", avait ainsi déclaré Nicolas Sarkozy ce mardi.

Filmé par Mohamed Merah grâce à une mini caméra sanglée sur lui, le montage vidéo, "stocké sur une clé USB", était contenu dans une enveloppe postée mercredi et envoyée au bureau parisien d'Al Jazeera, selon des sources policières.

Les cris des victimes

"On voit toutes les attaques perpétrées à Toulouse et à Montauban dans l'ordre chronologique, c'est-à-dire l'assassinat du premier soldat, après, les trois soldats et enfin l'attaque de l'école", a détaillé Zied Tarrouche. Les vidéos "ont été remontées". "Il y a eu un mixage de musiques et de chants religieux, des lectures, des récitals de versets coraniques", a-t-il ajouté, précisant qu'"on entend les voix de cette personne qui a commis les assassinats" et "les cris des victimes".

Concernant le courrier qui accompagne ces vidéos, "c'est écrit en français avec des fautes d'orthographe, de conjugaison", a-t-il indiqué, ajoutant: "C'était quelques petits mots comportant la revendication de ces attentats par soi-disant Al-Qaïda".

Quatre juges d'instruction ont été désignés pour enquêter sur cette affaire, et notamment tenter d'établir le degré d'implication du frère aîné de Mohamed Merah, Abdelkader, et l'identité de l'expéditeur du montage vidéo, inconnu pour le moment.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

Nos partenaires