Midterms: la fin de mandat d'Obama en danger

29/10/14 à 19:12 - Mise à jour à 19:12

Source: Belga

Les Américains voteront le 4 novembre pour les élections de mi-mandat (Midterms), deux ans après la victoire de Barack Obama face au candidat républicain Mitt Romney.

Midterms: la fin de mandat d'Obama en danger

Barack Obama © AFP

Destiné à renouveler l'ensemble de la Chambre des représentants et un tiers du Sénat, ce scrutin revêt un enjeu national et se transforme souvent en référendum sur l'action du président des Etats-Unis, une occasion pour sanctionner sa politique. Cette année, les Midterms risquent de se révéler amères pour Barack Obama: la défaite annoncée des démocrates pourrait entraîner la perte du contrôle du Sénat et paralyser la fin de son mandat.

Le Parti républicain domine actuellement la Chambre des représentants, conquise en 2010, avec 233 sièges contre 199 pour le Parti démocrate et trois sièges devenus vacants à la suite de démissions. Le Sénat est par contre toujours aux mains des démocrates grâce à une majorité de cinq sièges (55 dont deux apparentés contre 45 pour les républicains).

Selon de nombreux analystes et plusieurs sondages, les républicains devraient confirmer leur majorité à la Chambre et obtenir les six sénateurs supplémentaires leur permettant de s'emparer du Sénat et de compliquer considérablement la fin du second mandat de Barack Obama. Les présidents ont d'ailleurs toujours perdu les élections de mi-mandat, à l'exception de rares événements comme lors du scrutin suivant les attentats du 11 septembre 2001.

Face à cette défaite annoncée, plusieurs candidats démocrates ont affiché leur différence programmatique avec le président, dont l'impopularité atteint des sommets. Malgré un taux de chômage passé sous le seuil des 6%, sa politique est jugée globalement inefficace par de nombreux Américains et les républicains pourraient reconquérir plusieurs Etats devenus démocrates en 2012. En Alaska, en Arkansas et dans le Kentucky, les candidats démocrates ont d'ailleurs officiellement pris leurs distances avec la politique de Barack Obama.

Pour aider les démocrates en perte de vitesse, Bill et Hillary Clinton ont décidé de s'impliquer dans la campagne électorale et sillonnent les Etats-Unis depuis près de deux mois. Ils multiplient les meetings afin de lever des fonds mais également de convaincre les électeurs pour faire pencher la balance en faveur des démocrates. Les Clinton se sont concentrés sur une dizaine d'Etats où leur représentant est en ballottage avec le candidat républicain.

Ce tour des Etats-Unis pourrait par ailleurs se révéler utile pour l'ancienne secrétaire d'Etat, pressentie comme la future candidate démocrate aux prochaines élections présidentielles en 2016.

En savoir plus sur:

Nos partenaires