Meurtre dans une maison de retraite en France: le principal suspect interpellé

25/11/16 à 20:11 - Mise à jour à 20:11

Source: Afp

Un homme de 47 ans, recherché dans l'enquête sur le meurtre d'une employée d'une maison de retraite en France, sans lien avec le "terrorisme islamiste", a été arrêté vendredi soir, selon les autorités.

L'arrestation a eu lieu "sans incident", et l'homme devait être placé dans la foulée en garde à vue, a précisé à l'AFP le procureur de la République de Montpellier (sud), Christophe Barret.

Ce père de deux enfants qui avait notamment servi dans les troupes parachutistes, mais n'était pas militaire de carrière avait travaillé, "il y a longtemps", dans cette maison de retraite, selon une source proche du dossier. Sans emploi, il vivait de petits travaux, notamment en réparant des vélos.

Dès vendredi matin, le procureur avait annoncé s'orienter "sur une piste locale, de quelqu'un qui était dans l'entourage de cette maison" de retraite pour religieux située à Montferrier-sur-Lez, près de Montpellier. "Il n'y a aucun élément qui permette de rattacher les faits à du terrorisme islamiste", avait-il souligné.

La découverte d'un véhicule près de l'établissement a orienté les enquêteurs sur la piste de cet homme qui résidait dans une commune distante d'une quinzaine de kilomètres. A l'intérieur du véhicule se trouvaient notamment une arme factice et d'autres éléments ayant permis l'identification du suspect, selon M. Barret.

Plus d'une centaine de gendarmes et policiers s'étaient mobilisés pour retrouver l'agresseur.

Nos partenaires