Méditerranée : depuis janvier, plus de 100.000 migrants sont arrivés en Europe

09/06/15 à 14:58 - Mise à jour à 14:58

Source: Belga

Plus de 100.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe depuis le début de l'année via la Méditerranée, a indiqué mardi le porte-parole du Haut Commissariat aux réfugiés des Nations unies.

Méditerranée : depuis janvier, plus de 100.000 migrants sont arrivés en Europe

© Reuters

Le chiffre total de 103.000 personnes a été atteint ce week-end avec l'arrivée de 6.000 migrants et réfugiés dans le sud de l'Italie, sauvés par l'opération européenne Triton coordonnée par les garde-côtes italiens, a indiqué à la presse Adrian Edwards. La plupart viennent de l'Afrique subsaharienne et il y a des enfants et des femmes enceintes parmi eux, a-t-il précisé.

Depuis le début de l'année, 54.000 personnes sont arrivées en Italie, 48.000 en Grèce, 91 sur l'île de Malte et 920 en Espagne, a précisé le porte parole du HCR. Durant les trois derniers jours, les garde-côtes grecs ont porté secours à quelque 4.00 migrants en mer Egée. La situation est "dramatique", selon les médias locaux. Les réfugiés doivent pour la plupart dormir dehors et les autorités ne parviennent plus à gérer le flux de migrants. D'après le maire de Chios, Manolis Vournous, 3.400 migrants sont arrivés sur cette île grecque rien qu'au mois de mai. Ils souhaitent se rendre au Pirée pour prendre la direction de l'Europe de l'ouest, a-t-il indiqué mardi à un journal local. Les migrants sont principalement originaires de Syrie, Afghanistan, Erythrée, Pakistan et Irak.

L'opération Triton est gérée par Frontex, l'agence européenne chargée des frontières extérieures de l'espace Schengen. Elle s'appuie sur la participation de 26 pays européens. Dimanche, alors que le nombre de migrants ayant débarqué sur les côtes italiennes dépassait les 50.000 depuis le début de l'année, trois importantes régions de l'Italie du Nord ont prévenu qu'elles refuseraient désormais d'accueillir de nouveaux migrants (Ligurie, Lombardie, Vénétie). Selon l'Organisation internationale pour les migrations, environ 1.770 hommes, femmes et enfants sont morts ou disparus en tentant la traversée de la Méditerranée depuis le nord de l'Afrique et le Proche Orient.

En savoir plus sur:

Nos partenaires