Mauvaise année pour la Turquie

05/10/15 à 09:56 - Mise à jour à 09:55

Source: Le Vif/l'express

En adoubant la Turquie comme hôte du 25e festival Europalia, les autorités belges se sont mis à dos les Arméniens de Belgique. Mais pas seulement. Tout cela au nom de la realpolitik, surtout économique.

C'est un hôte controversé qui s'apprête à couper le ruban du 25e festival culturel Europalia consacré à la Turquie : l'autoritaire président turc Recep Tayyip Erdogan inaugurera, le 6 octobre au côté du roi Philippe, la grande exposition Anatolia au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Même si Turquie et Belgique sont des partenaires de longue date, notamment au sein de l'Otan, le tapis rouge déroulé à l'Etat turc, partenaire obligé de ce festival, reste en travers de la gorge non seulement des Arméniens et Kurdes de Belgique, mais aussi d'élus de la N-VA, pourtant dans la majorité fédérale, qui ont décidé de boycotter le dîner au Parlement belge en l'honneur d'Erdogan.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires