Maurizio Ferraris : "Le monde du capital est fini"

25/02/18 à 08:29 - Mise à jour à 08:29
Du Le Vif/L'Express du 15/02/18

De livre en livre, l'espiègle philosophe italien ausculte l'époque à sa manière. Après avoir décrypté l'aliénation du smartphone et d'Internet, il analyse la valeur philosophique de l'imbécillité qui est "le propre de l'homme". Rencontre avec un penseur original.

Ecrire sur l'imbécillité (1), c'est prendre le risque de passer soi-même pour un idiot magistral. Vous aimez les ennuis ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires