Maroc: les islamistes modérés remportent les législatives

28/11/11 à 00:03 - Mise à jour à 00:03

Source: Le Vif

Les islamistes du Parti justice et développement (PJD) sont en tête des législatives de vendredi avec 80 sièges, selon des résultats partiels annoncés samedi par le ministre marocain de l'Intérieur Taib Cherkaoui.

Maroc: les islamistes modérés remportent les législatives

© EPA

Le Parti justice et développement (PJD) a remporté les élections législatives avec 107 sièges sur 395. Le roi Mohamed VI va désigner au sein de ce parti le chef de gouvernement qui sera chargé de former un cabinet de coalition.

Les islamistes modérés du Parti justice et développement (PJD) ont remporté les législatives au Maroc avec 107 sièges sur 395, a annoncé dimanche le ministère marocain de l'Intérieur. Cette victoire va permettre au roi Mohamed VI de désigner au sein de ce parti - qui comptait 47 députés dans la précédente chambre de 325 membres -, le chef de gouvernement qui sera chargé de former un cabinet de coalition.

"C'est une victoire franche mais on a besoin d'alliances pour travailler ensemble", a déclaré Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD après l'annonce officielle des résultats. "On va attendre la nomination par le roi Mohamed VI d'un chef de gouvernement pour commencer les concertations avec les autres partis politiques", a-t-il ajouté. Mais selon toute vraisemblance, ce dernier devrait être désigné par le roi pour former un gouvernement de coalition, comme le veulent les usages politiques.

Le PJD prêt à entamer les consultations
Le PJD, qui se veut à "référence islamique" et "monarchiste", a annoncé dans la journée qu'il était prêt à entamer les consultations. Plusieurs partis de l'actuel gouvernement se sont déclarés prêts à participer à ces concertations. Parmi eux, l'Istiqlal, parti du Premier ministre actuel Abbas El Fassi, et l'Union socialiste des forces populaire (USFP). L'Istiqlal, qui occupait la première place dans l'actuel Parlement avec 52 députés, a obtenu 45 sièges, selon des chiffres non définitifs.

Le scrutin a également connu une bonne participation, avec un taux de 45,4%, contre 37% en 2007. Cette participation en hausse a été un facteur déterminant dans le succès du PJD grâce à une mobilisation de ses sympathisants dans les centres urbains du pays où il est le mieux implanté. Mettant en avant "l'alternance", le Premier ministre Abbas El Fassi a qualifié de "positive" la participation des électeurs "en dépit des appels de boycott". Plusieurs centaines de manifestants ont défilé dimanche à Casablanca pour contester les chiffres officiels de participation aux législatives.

Ce succès des islamistes modérés intervient cinq mois après une réforme constitutionnelle décidée par le roi Mohamed VI qui stipule que le chef du gouvernement est choisi au sein du parti arrivé en tête des élections. "Nous sommes sereins. C'est clairement un vote pour le changement", s'est félicité une source diplomatique occidentale à Rabat, sous le couvert de l'anonymat.

LeVif.be avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires