Marée noire: BP aurait pu éviter l'accident

14/05/10 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Le Vif

La compagnie britannique doit maintenant ouvrir le porte-monnaie alors que beaucoup grincent des dents: selon le Wall Street Journal, BP aurait pu éviter l'accident...

Marée noire: BP aurait pu éviter l'accident

© Epa

BP est-il coupable de négligence? Le pétrolier aurait pu éviter la catastrophe, selon le Wall Street Journal, du jeudi 13 mai. Deux tests ont été effectués avant l'explosion. Les résultats "semblaient indiquer que du gaz hautement combustible s'était infiltré dans le puits". Les fuites de gaz auraient alors pu être bouchées. Mais l'entreprise a préféré continuer le forage. Le journal estime que le coût de ces réparations aurait alors été de 5 à 10 millions pour la compagnie britannique.

Cette analyse fait écho à une audition mercredi au Congrès au cours de laquelle les élus américains qui enquêtent sur la marée noire ont affirmé disposer d'éléments indiquant qu'un dispositif crucial de sécurité "mal conçu" fuyait avant l'accident.

5 à 10 millions d'euros en cas de réparation, c'est peu comparé à la note qu'a annoncé le géant pétrolier britannique ce jeudi. La marée noire dans le Golfe du Mexique lui a coûté 450 millions de dollars (358 millions d'euros) jusqu'à maintenant - c'est 100 millions de plus que le chiffre annoncé en début de semaine. Les analystes estiment que le coût de nettoyage et les indemnisations pour la Louisiane pourraient être compris entre quelques centaines de millions de dollars et plus de 12 milliards de dollars.

Les 450 millions de dollars avancés par BP comprennent les coûts de lutte contre la marée noire, de confinement, d'allègement du puits, des engagements du groupe vis-à-vis des Etats côtiers du Golfe du Mexique, ainsi que les règlements et les coûts au niveau fédéral, a précisé BP dans un communiqué. Il a ajouté que jusqu'à présent 6 700 demandes d'indemnisations avaient été enregistrées, dont près de 1 000 avait déjà été payées.

Levif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires