Mali: les islamistes poursuivent la destruction de mausolées à Tombouctou

10/07/12 à 14:38 - Mise à jour à 14:38

Source: Le Vif

Les islamistes qui occupent Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, y ont poursuivi mardi la destruction de mausolées de saints musulmans situés dans l'enceinte de la plus grande mosquée de la ville classée patrimoine mondial en péril, promettant de détruire tous ceux de la région

Mali: les islamistes poursuivent la destruction de mausolées à Tombouctou

© AFP

Armés de haches, de pioches et burins, les hommes du groupe armé Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) maître de la ville depuis plus de trois mois, se sont acharnés contre deux mausolées en terre de la mosquée de Djingareyber qu'ils ont "totalement" détruits, selon des témoins interrogés depuis Bamako.
Djingareyber est l'une des trois principales mosquées de Tombouctou avec celles de Sidi Yahia et Sankoré, toutes trois classées par l'UNESCO au patrimoine de l'humanité, aujourd'hui en péril.

Les 1er et 2 juillet, Ansar Dine avait déjà détruit sept des seize mausolées de Tombouctou et brisé la porte sacrée de la mosquée Sidi Yahia, provoquant l'indignation au Mali et à l'étranger. Les destructions avaient été interrompues, mais Ansar Dine avait promis qu'elles reprendraient. "Actuellement, les islamistes sont en train de détruire deux mausolées de la grande mosquée de Djingareyber de Tombouctou. Ils tirent en l'air pour chasser la foule, pour lui faire peur", a déclaré un des témoins. "Les deux mausolées jouxtent la partie ouest du mur externe de la grande mosquée et les islamistes ont des houes, des burins, ils tapent fort sur les mausolées qui sont en terre calcaire. Ils disent qu'ils vont tout détruire", a affirmé un proche de l'imam de la mosquée. "Il n'y a pas de patrimoine mondial. Ça n'existe pas. C'est pour nous les musulmans. Les Cafres (infidèles) ne doivent pas se mêler de nos affaires", a pour sa part affirmé un djihadiste tunisien se présentant comme Ahmed, membre du "comité média" des islamistes dans le nord du Mali.

"Nous allons tout détruire, même si les mausolées sont à l'intérieur des mosquées, et après nous allons détruire les mausolées qui sont dans la région de Tombouctou", a-t-il affirmé. D'autres mausolées sont notamment situés à Araouane et Gassra-Cheick, deux localités de la région de Tombouctou.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires