Mali : Hollande annonce le retour de la souveraineté "dans quelques jours"

21/03/13 à 08:18 - Mise à jour à 08:18

Source: Le Vif

Lors de son discours au dîner du CRIF mercredi soir, le président de la République a assuré que la souveraineté serait rétablie sur la "quasi-totalité" du territoire malien dans "quelques jours". Plus tôt, à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault avait annoncé le retrait des troupes françaises à partir de la fin avril.

Mali : Hollande annonce le retour de la souveraineté "dans quelques jours"

© Reuters

"Dans la dernière phase, où nous sommes, la quasi-totalité du territoire sera revenue à la souveraineté du Mali dans quelques jours", a déclaré mercredi soir François Hollande lors du grand dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). "Notre intervention a permis d'obtenir en deux mois des résultats importants: l'offensive des groupes terroristes a été arrêtée (et) les villes reconquises", a-t-il souligné.

Plus tôt dans la journée, un nouveau conseil de défense, comme il s'en tient au moins une fois par semaine depuis le déclenchement des opérations militaires françaises au Mali le 11 janvier, avait également été réuni autour de François Hollande pour faire le point sur la situation.

Retrait des troupes françaises à partir de fin avril Mercredi après-midi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré devant l'Assemblée nationale que le retrait des troupes françaises du Mali débuterait "à partir de la fin du mois d'avril".

Il a aussi évoqué la préparation lundi prochain, avec des personnalités de l'Assemblée nationale et du Sénat, du débat qui aura lieu au Parlement au bout de quatre mois d'engagement des armées au Mali. L'article 35 de la Constitution stipule en effet que lorsque la durée d'intervention des forces armées à l'étranger "excède quatre mois", alors "le gouvernement soumet sa prolongation à l'autorisation du Parlement. Il peut demander à l'Assemblée nationale de décider en dernier ressort".

Le Premier ministre a par ailleurs rendu un hommage vibrant à l'armée française. Elle est "notre honneur", a-t-il dit, "elle est la preuve que la France peut être à la hauteur de ses ambitions et je m'y engage, elle continuera à le faire partout où ce sera nécessaire". "Quand la France répond à l'appel des Maliens", a-t-il poursuivi, "nous sommes dans le droit fil de cet esprit de solidarité, au coeur des grands enjeux de ce siècle, de la lutte contre le terrorisme et toutes les formes d'intégrisme".

En savoir plus sur:

Nos partenaires