Malawi : La présidente annule les élections parce qu'elle n'allait pas gagner

24/05/14 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Le Vif

La présidente du Malawi, Joyce Banda, a annulé samedi l'élection présidentielle, en passe d'être gagnée par son principal rival Peter Mutharika, en invoquant de "graves irrégularités" dans le scrutin du 20 mai.

Malawi : La présidente annule les élections parce qu'elle n'allait pas gagner

© Belga Picture

Au pouvoir depuis 2012, Mme Banda a déclaré à la radio que le scrutin de cette semaine était "nul et non avenu" et a annoncé un nouveau vote dans ce petit pays d'Afrique australe, désormais en pleine crise politique. "En tant que présidente, j'ai utilisé les pouvoirs que me confère la Constitution pour déclarer les élections nulles et non avenues", a-t-elle lancé.

Elle a affirmé qu'un nouveau scrutin devrait se tenir dans les 90 jours mais qu'elle ne serait cette fois pas candidate, afin de "donner aux Malawites (une élection) libre et juste". Elle a invoqué de "graves irrégularités", affirmant notamment que des électeurs avaient voté plusieurs fois, que des urnes avaient été bourrées et que le système informatique de comptage des voix avait dysfonctionné.

Selon les partisans de la présidente, son principal rival Peter Mutharika serait derrière les "irrégularités" de ce scrutin, à l'organisation notoirement chaotique. Ce coup de théâtre intervient quelques heures après l'annonce par la commission électorale que Mme Banda était sérieusement distancée, selon des résultats partiels portant sur plus de 30% des suffrages, avec 23% des voix pour elle contre 42% à M. Mutharika, frère du président Bingu wa Mutharika au pouvoir de 2004 à 2012.

Mais sa formation, le Parti du peuple (PP), avait assuré dans la foulée qu'elle n'avait pas l'intention de reconnaître sa défaite.

Nos partenaires