Madrid : 60 blessés dans des violences entre indignés et police

25/09/12 à 20:51 - Mise à jour à 20:51

Source: Le Vif

Des affrontements ont éclaté mardi soir à Madrid entre policiers et manifestants du mouvement des indignés qui s'étaient rassemblés par milliers aux abords du Congrès des députés, sous très haute tension, aux cris de "démission", "dehors".

Madrid : 60 blessés dans des violences entre indignés et police

© Reuters

"Ce sont nos armes", criaient les manifestants, mains levées au ciel, face aux forces anti-émeutes qui tentaient de les disperser, chargeant à coups de matraques et tirant des balles en caoutchouc. Les affrontements ont fait plus de 60 blessés, dont 27 policiers, selon les services d'urgence. 26 personnes ont été interpellées.

Le face-à-face, émaillé de nouveaux heurts, s'est poursuivi tard dans la soirée entre la police et des groupes de manifestants. En milieu de nuit, quelques centaines d'entre eux restaient dans le calme, la plupart assis face aux cordons de policiers sur la Place de Neptuno, près du Congrès.

Le mot d'ordre avait été lancé via les réseaux sociaux, relais très actif de la colère des Espagnols face à la crise qui laisse un quart de la population active au chômage, et aux mesures de rigueur draconiennes imposées par le gouvernement de droite.

Objectif : entourer le Congrès, transformé en camp retranché sous la protection de centaines de policiers, où les députés étaient réunis, pour dénoncer une "démocratie "séquestrée", assujettie "aux marchés financiers".

Bénéficiant d'un plan d'aide européen pour ses banques depuis juin et luttant au prix d'une cure de rigueur historique pour réduire son déficit public, le gouvernement espagnol a adopté depuis décembre des mesures d'austérité qui ont provoqué un profond mécontentement.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires