Macron - Le Pen : les coulisses d'un débat hors norme

02/05/17 à 16:04 - Mise à jour à 16:22

Emmanuel Macron et Marine Le Pen se rencontreront mercredi 3 mai pour le grand débat en vue du second tour de l'élection présidentielle française. Voici les coulisses de l'organisation d'une soirée charnière.

Macron - Le Pen : les coulisses d'un débat hors norme

© MONTAGE BELGA IMAGE

Lors d'un débat comme celui-là, tout est calculé : la place des candidats, les temps de parole, mais aussi la présence des journalistes. Le conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a demandé à France 2 et TF1 de former un tandem journalistique mixte pour animer ce débat. Gilles Bouleau et David Pujadas devaient le faire ensemble, mais suite à cette demande du Conseil, les chaînes ont revu toute leur organisation. Anne-Claire Coudray devait remplacer Gilles Bouleau, mais elle a été récusée par le Front national qui la soupçonne de soutenir Emmanuel Macron.

Finalement, le débat sera animé par Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn : la première est cheffe du service politique de France 2, le second, de celui de TF1. C'est donc un "nouveau duo" qui animera le débat décisif.

BFMTV et CNews en avaient fait la demande, mais les deux chaînes n'ont pas été invitées à participer débat. Cependant, toutes les chaînes et radios qui le souhaitent pourront diffuser le programme.

La date aussi a fait débat

Fixées en amont avec les candidats, les chaînes n'avaient pas pris en compte l'autre confrontation du 3 mai : celle de la demi-finale de la Ligue des champions. Si ça semble anecdotique, pour les amateurs de foot, la rencontre entre Monaco et la Juventus est un match à ne pas manquer. "Cette date avait été fixée il y a environ 2 semaines, en tenant compte des agendas des candidats susceptibles d'être au second tour et du calendrier des chaînes, et nous n'avons su que vendredi que le match du 3 mai opposerait Monaco à la Juventus", a expliqué TF1.

Concernant les candidats eux-mêmes, la position de leur pupitre et l'ordre de la prise de parole ont été déterminés à l'issue d'un tirage au sort. Marine Le Pen sera derrière le pupitre de gauche et commencera à parler, Emmanuelle Macron sera à droite et pourra donc conclure.

Toute une organisation donc, mais le vrai débat présidentiel c'est ce mercredi à 21 h.

Nos partenaires