Libye : l'Islam comme principale source de législation

13/09/11 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Le Vif

Pour Moustapha Abdeljalil, le numéro un du Conseil national de transition (CNT), c'est l'Islam qui sera la principale source de la loi, dans la nouvelle Libye. Aucune idéologie extrémiste ne sera cependant tolérée.

Libye : l'Islam comme principale source de législation

© Reuters

Moustapha Abdeljalil, le président du Conseil national de transition (CNT) en Libye, a affirmé : "L'Islam sera la principale source de la législation". Cette déclaration a été faite dans le cadre de son premier discours en public à Tripoli, devant des milliers de Libyens réunis sur la Place des Martyrs. C'est la première fois que le numéro un du CNT se rendait dans la capitale depuis le début du soulèvement contre le régime de Mouammar Kadhafi le 17 février dernier.

"Nous n'accepterons aucune idéologie extrémiste de droite ou de gauche. Nous sommes un peuple musulman, à l'Islam modéré et nous allons rester sur cette voie", a-t-il précisé. Et d'ajouter en s'adressant à l'assistance : "Vous serez avec nous contre toute personne qui chercherait à voler notre révolution". Dans son allocution, Abdeljalil a qualifié la "libération de Tripoli de miracle qui s'est produit avec un minimum de pertes humaines".

L'apparition de celui qui a rallié la rébellion dès les premiers jours, était placée sous haute surveillance : le périmètre de la Place des Martyrs a été interdit à la circulation automobile et des combattants en armes ont filtré les personnes qui s'y sont rendues.

"Le combat jusqu'à la victoire"
De son côté, Kadhafi a quant à lui déclaré n'avoir d'autre choix que de combattre "jusqu'à la victoire et la déroute de ce coup d'Etat", faisant ainsi référence aux nouvelles autorités libyennes. C'est ce que révélait un message transmis par la chaîne de télévision Arraï, basée à Damas et devenue célèbre pour être le dernier média à recevoir des messages de Mouammar Kadhafi, en fuite depuis la chute de son quartier général à Tripoli le 23 août.

Dans ce message lu par le directeur de la chaîne, l'Irakien Michane al-Joubouri, l'ex-dirigeant libyen renchérit : "Il n'est pas possible de céder la Libye aux colonisateurs une nouvelle fois". Michane al-Joubouri dit détester les dictateurs mais estime que le leader déchu est l'incarnation de la résistance contre l'occupation étrangère de son pays.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires