Libye : L'Europe discute d'éventuelles sanctions

22/02/11 à 16:09 - Mise à jour à 16:09

Source: Le Vif

Alors qu'hier encore l'Europe condamnait les violentes répressions envers les manifestants libyens mais ne parlait pas de sanction, aujourd'hui des discussions sur d'éventuelles sanctions sont en cours.

Libye : L'Europe discute d'éventuelles sanctions

© Reuters

Une source diplomatique a indiqué à l'AFP que "plusieurs pays de l'Union Européenne ont demandé des discussions sur des mesures restrictives contre le régime de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis bientôt 42 ans".

Hier, des ministres des Affaires Etrangères avaient déjà discuté du sujet qui devait être abordé à nouveau aujourd'hui au cours d'une réunion des ambassadeurs des 27 pays de l'Union à Bruxelles.

Les sanctions envisagées seraient les sanctions "classiques" comme le gel des avoirs, les interdictions de visa d'entrée, voire même l'éventualité de suspendre des négociations entamées fin 2008 ayant pour but de conclure un tout premier accord de partenariat entre l'UE et Tripoli.

En raison de l'opposition de l'Italie et de Malte, aucun accord n'a encore été trouvé : "L'Italie et Malte sont à rebours de leurs partenaires européens sur ce sujet", a souligné un diplomate. L'Italie et Malte refusent pour le moment la perspective de sanctions et il faut l'unanimité pour aller de l'avant.

Ces deux pays s'inquiètent surtout d'un afflux de milliers d'immigrants clandestins vers leurs côtes en cas d'effondrement de l'Etat libyen et d'un départ précipité du colonel Kadhafi.

Ce mardi, l'Allemagne a menacé Tripoli de "sanctions" en cas de nouvelles violences envers les manifestants : "Si la Libye devait à nouveau avoir recours à la violence à l'encontre de son peuple, des sanctions seraient inévitables", a déclaré à Berlin le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires